mardi, 24 octobre 2017 11:50

Test de Gran Turismo Sport

Écrit par
Évaluer cet élément
(8 Votes)

La série des Gran Turismo à maintenant 20 ans, et si l'anniversaire à été célébré récemment, c'est surtout la sortie du tout nouvel épisode qui nous intéresse dans ce test. Point de numéro 7 dans le cas présent, mais une toute nouvelle appellation qui exprime clairement le virage à 180 degré pris par Polyphony Digital. Explications.

 

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Sony  | Polyphony Digital
Sortie France : 18 Octobre 2017
Genre(s) : Course
Mode(s) : Jouable en solo | Jouable en multi

 

Avant toute chose, il faut bien comprendre que Gran Turismo Sport n'a pour ainsi dire, plus grand chose à voir avec ce que nous connaissions de la série originale des Gran Turismo. Le titre se veut maintenant orienté multijoueur avant tout, avec tout ce que ça implique comme changements, qui, avouons le, aura de quoi rebuter pas mal de puristes dans l'âme. Pourtant, quand on prend ce Gran Turismo Sport pour ce qu'il est, on se rend compte que le dernier né de Polyphony Digital à de quoi ravir bon nombre de joueurs, anciens ou nouveaux.

 

En effet, ici, on vise aussi un nouveau public, plus jeune, plus dynamique, mais aussi plus pressé de jouer manette en main, que de perdre du temps dans les nombreux réglages qui existaient à l'époque. Mais nous aborderons ce sujet ensemble un peu plus bas. Pour le moment, nous allons revenir sur le point névralgique du jeu, à savoir son menu. Car oui, dans Gran Turismo Sport, le menu se taille malgré lui une belle part du lion. Pas sur le gameplay rassurez vous, mais déjà sur l’esthétique. Aussi sobre qu'il puisse être, il mélange à merveille modes de jeux, progression et espace social. Le tout avec une mini encyclopédie intégrée en arrière plan, ou encore une projection des véhicules sur circuit ou dans des environnements plus atypiques, qui pourrait tout aussi bien être diffusée dans une concession grand standing. Bref, rien que par son menu, Polyphony Digital, nous montre son amour pour les voitures.

 

 

Jusque là pas trop de changements. Mais attendez, ça va venir et très vite même. Car si vous espérez trouver un mode carrière digne de ce nom dans ce Gran turismo Sport, vous risquez d'être déçu. Idem si vous espérez retrouver les permis. Bien que finalement ces derniers ont plus ou moins été simplement renommés. C'est donc sous le mode campagne que nous retrouverons quelque chose de similaire. Ici vous devrez réaliser un série d'épreuves décomposées dans trois catégorie différentes qui sont, l'école de conduite, pour apprendre les bases du pilotage. Les missions, qui vous feront participer à des défis pour tester votre maîtrises des techniques de conduite. Et pour finir l'expérience du circuit, dans lequel vous devrez mettre en pratique tout ce que vous avez appris dans les deux autres modes sus cités. Petit bémol quand même sur le fait de devoir revenir en arrière entre chaque épreuve au lieu de pouvoir simplement passer à la suivante.

 

 

Le mode carrière à donc complètement disparut, et est remplacé par un mode arcade. Mais ce mode arcade peut tout aussi bien s'appeler, entraînement, ça ne fera pas de différence. Ici, vous pourrez courir sur les différents circuits qui vous sont proposés (contre une IA encore perfectible, mais qui à quand même été améliorée), et dont le nombre à été revu à la baisse justement comparé aux épisodes précédents. Il vous faudra compter seulement 17 circuit différents dont certains sont déclinés avec des variantes histoire de gonfler un peu le nombre. Pas vraiment folichon tout ça, surtout pour les puristes. Ce mode arcade propose également la possibilité de pouvoir jouer en contre la montre, de participer à des défis de dérapages, dont l’intérêt est encore à définir. Vous pourrez aussi jouer à des courses personnalisées, dont vous vous chargerez vous même de tous les paramètres à définir. On notera également la possibilité de pouvoir jouer à deux en écran splitté. Mode hautement réclamé par les joueurs consoles et qui malheureusement disparaît de plus en plus des jeux multi depuis quelques années déjà. Malheureusement, ce mode ne vous proposera qu'un split vertical, réduisant de ce fait drastiquement la taille d'affichage. Et vous n'aurez pas la possibilité de pouvoir, modifier cette option afin de profiter d'un split horizontal, qui serait bien plus adapté aux petits écrans. Pour finir, on y trouvera également un mode dédié à la réalité virtuelle, mais nous y reviendrons plus en détails un peu plus bas.

 

 

Chacun de ses modes de jeu, permet de pouvoir gagner des crédits à dépenser dans la centrale des marques (anciennement appelée concessions) afin de pouvoir s'acheter de nouveaux véhicules. Vous gagnerez aussi des points miles, qui pourront être échangés contre certains véhicules qui ne pourront pas être obtenus autrement, des peinture spéciales ou encore tout autre chose permettant de pouvoir personnaliser bolides ou pilotes. Et tant qu'on en est à parler des véhicules, on va aborder un point qui fâche, ou tout du moins qui va surtout fâcher les puristes purs et durs, à savoir, le nombre de voitures revu à la baisse et pas qu'un peut. En effet, si Gran Turismo 6 proposait au bas mot plus de 1000 véhicules, GT Sport lui, n'en propose que 150. Fini donc le fait de pouvoir jouir d'une antique collection gentiment exposée dans notre garage. Certes, ceux qui voudront relativiser dirons que de toute façon, on ne s'amuse pas à conduire les 1500 voitures du garage. Mais c'est vrai que cette partie collection faisait aussi parti du charme de la série telle que nous la connaissions.

Par contre, là où ça coince vraiment, c'est sur le point de la personnalisation des voitures. Non pas sur le plan esthétique, mais plutôt sur la possibilité de pouvoir jouer sur les réglages. Fini donc le fait de pouvoir rajouter un radiateur, ou un turbo ou que sais je encore, puis de peaufiner les réglages afin de pouvoir claquer un temps de dingue grâce à nos talents de bricolo. Il existe bien une partie réglage bien sûr, mais elle est elle aussi sévèrement réduite par rapport aux anciens opus de la série. Polyphony Digital, s'exprimant sur ce fait, que les nouveaux joueurs, n'ont pas envie de perdre trop de temps sur cette partie du gameplay. A tord ou à raison, il est clair que c'est encore quelque chose qui va manquer aux puristes.

 

Mais comme dit au début de ce test, il faut prendre Gran Turismo Sport pour ce qu'il est, à savoir un jeu de course de voiture orienté multijoueur avant tout. Et nous allons voir que même si le jeu manque cruellement de contenu, il propose quand même une expérience digne de ce nom. Notamment avec son mode Sport, auquel vous ne pourrez participer qu'après avoir visionné les deux vidéos qui composent les cours de fair-play. D'un coté, on vous explique ce qu'est le fair-play, de l'autre, on vous explique ce qu'il ne faut pas faire. Le mode Sport donc, propose de pouvoir participer à des courses officielles en ligne. Soit par le biais de courses quotidiennes, soit via des championnats. Les courses quotidiennes sont disponible par 3 et changent régulièrement (vous m'excuserez, je n'ai pas noté à quelle fréquence ces changements opèrent).

 

Si les championnats ne seront pas disponible avant le 4 novembre 2017 (probablement le temps de pouvoir réaliser quelques menus réglages), les courses quotidiennes proposent un système de jeu plutôt sympathique. Une course est programmée à une heure donnée de la journée (soit environs toutes les 15 minutes). Suivant le moment où vous vous inscrivez à une course, vous avez un laps de temps plus ou moins long pour pouvoir vous entraîner dessus avec le véhicule imposé, ou bien la classe imposée. Si vous vous inscrivez juste avant le lancement de la course, nous n'aurez que quelques minutes pour pouvoir rentrer un record au tour. Ce record servira en fait de qualification vous permettant de pouvoir être placé sur la grille de départ. Peut importe le nombre de tours que vous ferez, ce sera uniquement votre meilleur temps qui sera pris en compte pour le classement de départ.

 

Il est bon de noter que votre temps record restera enregistré pour toute la période de validité des courses quotidiennes en cour. Le système de matchmaking, bien que bien pensé, laisse actuellement à désirer. Le jeu nous fera nous retrouver avec d'autres personnes du même rang de pilote (RP) que nous, ainsi que du même rang de fair-play (RFP). Ce qui en théorie, permet de pouvoir avoir des courses équilibrées en fonction du niveau de chacun. Mais je dis bien en théorie, car dans la pratique... il est pas rare de voir des cadors du circuit mélangés avec les bleus bites du quartier. Ce qui peut mettre ces derniers bien à mal, et ne fera que faire sombrer le RP. Le RFP quand à lui, fonctionne différemment. Afin de palier au problème qu'on rencontre souvent dans ce type de jeu, avec des adversaires qui veulent tout pourrir en gerclant les autres sur le bas coté à la moindre occase. Le RFP entre en jeu avec des règles bien précises. C'est à dire que si vous tamponnez une autre personne devant vous, ou sur les flans, vous serez pénalisés. De même si vous vous amusez à prendre des raccourcis en coupant les virages.

 

 

Malheureusement, ce fair-play manque de justesse, et il est pas rare de perdre des points quand la personne devant nous freine brusquement. De plus, pas moyen pour le jeu de savoir qui tamponne l'autre réellement, du coup, si on se fait percuter par un autre, on peut également perdre des points. Pire encore, se faire percuter et sortir de la route, alors qu'on roule prudemment, peut également nous faire perdre des points. Alors oui, le système est bien pensé, mais manque cruellement d'ajustement pour pouvoir vraiment être pris en compte comme il faut. Surtout quand des tabanas vont répandre le chaos sur la piste et qu'ils finissent premier malgré le peu de pénalité qu'ils ont reçus. Bref, un système réellement intéressant et qu'on espère voir être repris dans d'autres jeux de courses, mais qui a besoin d'être mieux réglé, voire parfois, moins punitif pour les non fautifs.

 

Niveau prise en main, Gran Turismo Sport frise la perfection. Je ne mentirai pas et ne peux donc parler des sensations avec un volant, mais d'après les recueils de ceux qui en possède un, il semblerai que ce soit juste parfait, ou presque. Par contre, je peux quand même parler de la prise en main à la manette. Et il est clair que de ce point de vue, GTS est d'une précision remarquable. Petit bémol quand même en ce qui concerne le retour des vibrations qui n'est pas toujours en adéquation de ce qui se passe à l'écran, mais il est appréciable de voir qu'on aura pas besoin de passer des heures à essayer de calibrer les joysticks. La précision est également présente pour les gâchettes d’accélération et de freinage, qu'il vous faudra presser avec parcimonie, sous peine de vous voir perdre le contrôle très vite si vous avez désactivé les options d'aide à la conduite. D'ailleurs, il est conseillé de les désactiver ces options, car c'est justement ce qui fera la force de Gran Turismo Sport. Votre satisfaction n'en sera que plus grande, et il est vrai que maîtriser ses véhicules sans assistance à de quoi laisser un sentiment vraiment grisant. Par contre, il faut avouer que les courses de rallye sont toujours aussi peu convaincantes. On à l'impression de piloter une savonnette sans aucune réelle sensation.

 

Test Gran Turismo Sport 88

 

Du coté gameplay donc, on peut affirmer avec enthousiasme que le dernier né de Polyphony Digital à de quoi ravir aussi bien les nouveaux joueurs que les anciens les plus confirmés. Que ce soit à la manette, au volant ou dans le PSVR. Oui j'ai bien dis qu'on parlerai du mode réalité virtuelle. S'il ne propose finalement qu'une expérience limité par son mode de jeu unique, qui consiste à faire des courses contre un seul et unique adversaire à chaque fois. Il faut avouer que les sensations sont bien là. Une seule vue disponible, celle du cockpit. Et on prend un malin plaisir à regarder celui ci sous tous les angles, et ce, même si les graphismes sont quand même diminués en VR. La sensation de vitesse est quand même présente, que ce soit en Mercedes, en Corvette ou encore en Kart. On regrettera quand même qu'il n'y ai pas de mode multijoueur en réalité virtuelle, sachant que ça a quand même été un argument de vente de ce GTS. On croise les doigts pour une mise à jour donnant plus d'importance au PSVR. Car actuellement, ça fait vraiment maigre malgré les sensations, et ce n'est pas le showroom, qui permet de pouvoir regarder les voitures sous tous les angles qui va relever la barre, sachant qu'en plus, il est impossible d’interagir avec. On ne peux que regarder de extérieure, mais pas ouvrir les portes ni s’asseoir à l'intérieur pour profiter de la modélisation exemplaire des véhicules.

 

Oui Gran Turismo Sport offre une modélisation des voitures aux petits oignons, et si les décors traversés peuvent paraître un peu fade face à certains titres concurrents, il n'en reste pas moins que Polyphony Digital à su transcender ici aussi tout son amour pour les voitures. Il suffit de s'attarder un petit peu sur le mode photo proposé lors des rediffusions des courses pour s'en rendre compte. Il est d'ailleurs bon de noter que ce mode photo est un des plus abouti qu'on ai pu voir dans un jeu vidéo. De quoi nous permettre de jouer sur le cadrage, le temps de pose ou encore la correction d'exposition, sans oublier quelques effets pouvant être ajouté pour donner un petit effet surnaturel aux scènes qui se dévoilent à nous durant les courses, ou bien en visitant des environnements réels du monde entier pour y exposer notre véhicule qu'on aura peut être pris soin d’embellir grâce à un éditeur de livrée aussi simple de prise en main que performant. Tout ceci est aussi intégré à un système de partage social agréable. Vous pouvez visionner les créations des autres joueurs, les liker, y poster des commentaire, mais aussi télécharger les livrées que vous aimez pour les utiliser sur vos véhicules.

 

Tu peux aussi faire ça sur notre espace Gran Turismo Sport

Retrouve d'autres joueurs sur notre espace social ---->
Je fonce !

 

La bande son quand à elle est éclectique, et nous offre des titres aussi variés qu'agréables. Avec bien sûr un coté plus poussif pendant les courses que pendant la navigation des menus. On regrettera toutefois des bruitages toujours aussi mal maîtrisés en ce qui concerne les collisions et qui font penser à de vieux barils qui s'entrechoquent, tout comme les crissements des pneus qui se font entendre à tout va, et ce, même quand il n'y en a pas besoin.

 

 

Pour résumer, Gran Turismo Sport offre une expérience certes en dessous de ces prédécesseurs en ce qui concerne le contenu, et il est clair que les puristes auront de quoi être déroutés, voir même déçus quand à la personnalisation mécanique des voitures, ou encore le nombre des courses et bolides revus à la baisse. Ainsi que certains tracés emblématiques manquants, même si il sont imaginaires ou encore le fait que sur le petit nombre de véhicules disponibles, la plupart soient des bolides exotiques. Mais voilà, dans les fait GTS, offre une expérience multijoueur plutôt bien calée, avec quelques ajustements à revoir, une prise en main efficace et précise comme on en attend d'une simulation. Il n'a certainement pas à rougir face à la concurrence, et peut se placer sans problème dans les meilleurs jeux de courses de voitures de cette génération. Maintenant on espère que les joueurs ne seront pas trop pris pour des vache à lait quant aux futurs DLC qui sortiront.

 

On aime
  • La modélisation des voitures
  • Le contrôle à la manette
  • Le mode photo
  • Les sensations de vitesse
  • Le système de fair-play...
On aime pas
  • ... qui à besoin de justesse
  • Manque de contenu
  • Le mode VR pas assez poussé
  • Les courses de Rallye

 

 

Note finale : 16/20

 

 

Informations supplémentaires

  • Plus d'articles:
    All Items
    Test jeux vidéo
    Actu jeux vidéo
    Vidéos jeux vidéo
    Show More LOADING... NO MORE ITEMS
Lu 2601 fois

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts