lundi, 11 décembre 2017 13:19

Test de Stifled en réalité virtuelle sur PSVR

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La réalité virtuelle à ce petit truc en plus, de nous plonger complètement au cœur du jeu. Et quand, en plus, le dit jeu propose un concept original, l'impression ne s'en retrouve que renforcée. Est-ce suffisant pour Stifled ? C'est ce que nous allons voir.

 test Stifled PSVR 1

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Sony | Gattai Games
Sortie France : 31 Octobre 2017
Genre(s) : Survival (?)
Mode(s) : Jouable en solo

 

L'histoire de Stifled ne sera pas dévoilée dès le départ. Le scénario nous est conté au travers de séquences découpées en diverses phases d'exploration. Parfois dans la vie quotidienne en fouillant les lieux que nous traverserons, d'autres fois dans les séquences plus stressantes que nous détaillerons un peu plus bas. L'histoire tend vers la psychologie, et les effets que peuvent avoir les suites d'un accident dramatique, sur votre mental au quotidien. L'idée est bonne et bien pensée, les tourments sont là, mais le tout manque un peu de profondeur pour vraiment nous faire gamberger comme il se doit.

test Stifled PSVR 2

 

Dans le principe Stifled nous propose un gameplay assez atypique qui s'accorde bien avec la réalité virtuelle. Plongé dans votre PSVR, vous vous rendrez vite compte que vous ne verrez pas grand chose. La vision étant volontairement masquée par un voile brumeux. La seule façon de pouvoir dissiper ce voile est de faire du bruit. Pour ce faire, vous pouvez soit utiliser des objets de votre entourage, comme par exemple un tourne disque, ou bien, parler dans le micro du PSVR. Ce dernier point a la particularité d'être assez réceptif à la quantité de bruit que vous faites.

 

test Stifled PSVR 3
test Stifled PSVR 4
test Stifled PSVR 7

 

Un petit bruit de votre bouche, comme un claquement de langue vous permettra de dévoiler une partie du monde qui vous entoure de manière brève et sur une courte distance, tandis qu'en beuglant comme un âne, vous verrez plus loin et plus longtemps. A vous donc de jauger votre voix en fonction de vos besoins. Pour plus de facilité, jouez dans une pièce en étant entouré de vos chers bambins, quand ils ne sont pas à l'école, et vous êtes tranquille pour voir convenablement.

 

Mais il faut avouer que si le principe est bien trouvé, devoir faire du bruit constamment avec votre bouche devient à la longue assez lassant. Ce qui fait qu'on finira vite par se tourner vers une option plus approprié, celle de la pression d'un bouton, qui fera faire du bruit à l'avatar que vous incarnez. Plus vous laissez appuyé sur le bouton, plus le bruit occasionné sera fort et donc efficace. Mais attention, car Stifled propose des phases à l'ambiance un peu plus soutenue. Dans celles ci, vous serez plongé dans le noir le plus total.

Le décor apparaîtra toujours en fonction du bruit que vous ferez, mais dans un design beaucoup plus simpliste, tout en jouant sur vos sens. Aucun détail sur les lieux que vous traverserez, juste les contours en blanc sur fond noir des objets qui vous entourent. C'est donc à taton que vous avancerez, jusqu'au moment où, vous vous rendrez compte que vous n'êtes pas tout seul. Au loin, un liseret rouge se dessine. Laissant apercevoir le danger qui vous guette. Des créatures rodent dans les parages. Elles ne vous voient pas, mais vous entendent très bien.

 

 test Stifled PSVR 13

 

Si elles viennent jusqu'à vous toucher, c'est la fin de la partie. Vous devrez donc choisir d'avancer soit en faisant du bruit pour mieux voir où vous mettez les pieds, mais avec le risque d'attirer à vous ces bestioles qui rôdent. Soit faire le moins de bruit possible, sans rien voir (ou presque) et rester en bonne santé. Vous pouvez vous aider grâce à quelques objets qui traînent ici et là, que vous pourrez ramasser et jeter au loin. L'onde sonore qui s'en dégagera révélera une partie du monde qui vous entoure, et attirera l'attention des « rôdeurs » loin de vous.

 

test Stifled PSVR 21
test Stifled PSVR 19
test Stifled PSVR 17

 

Sur le principe Stifled propose donc une expérience plutôt sympathique, préférant la tension soutenue plutôt que les jumpscares. La recette fonctionne, même si les graphismes ne sont pas de toute beauté et se contentent du minimum. Du moins pour un temps, car, passé les premières impressions liées à la découverte du titre, un sentiment de lassitude commencera à se faire ressentir, si bien qu'on a l'impression de faire toujours la même chose. On finira par avancer de manière automatique, sans même plus prêter attention aux dangers qui nous entourent. On regrettera également, le manque d'option liée à la VR en ce qui concerne les déplacements. Si les déplacements libres sont les seuls disponibles et s'accordent très bien avec le jeu, on pestera sur le fait de ne pas avoir la possibilité de choisir une caméra plus libre. Seule une option pour choisir la force de l'angle de rotation est disponible. Le motion sickness ne se fait pas ou très peu ressentir, dans cette aventure qui vous tiendra en moyenne 4h00.

 

On aime
  • Le principe original
  • Les phases alternées
  • La prise en compte du son dans le gameplay
On aime pas
  • Le coté répétitif
  • l'effet de surprise qui s'éfface vite
  • Jouer en beuglant dans notre micro

 

Note finale : 13/20

 

 

Informations supplémentaires

Lu 284 fois

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Nos partenaires youtubeurs :

Contactez nous pour devenir partenaire

agentkaiser23 profile image e1ae4065b322ca31 300x300

actugame.net est un site totalement indépendant.

© Copyright 2015 - 2017 actugame.net. Tous droits réservés. Toute copie complète ou partielle est formellement interdite.

Contact | L'équipe | Informations légales | C.G.U


 

Annuaire.pro Jeux video | Sur Noogle.fr

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts