vendredi, 15 décembre 2017 22:07

Test de Dead Rising 4 Franck's Big Package

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La série Dead Rising à toujours été une exclusivité Xbox, au moins pour un temps donné. C'est donc avec quelques mois de retard qu'il m'est possible de pouvoir tester cette version boostée sur PS4. Mais est ce que l'attente en valait la peine ? Réponse tout de suite.

 dead rising 4

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Capcom
Sortie France : 7 décembre 2017
Genre(s) : Action  |  Beat'em all  |  Open World
Mode(s) : Jouable en solo | Jouable en multi

 

On retrouve donc pour ce quatrième épisode, notre bon vieux Franck West, journaliste grande gueule qui a posé les bases de la série dès le premier épisode, et qui avait disparu depuis (ou presque). Cette fois ci, Franck se retrouve bon grès mal grès, embarqué par son élève Vick, à retourner à Willamette, pour enquêter sur un camp militaire. Très vite nos deux compères se rendent compte que quelque chose ne tourne pas rond dans ce camp, Et Franck se retrouve ennemi plubic numéro un en cavale. Retrouvé quelques temps après, il est sollicité par un agent chargé de la protection contre les zombies, pour retourner enquêter à Willamette, encore une fois envahie par des hordes de zombies, survenues pendant le fameux black friday.

Dead Rising 4 1

 

Il n'en faudra pas plus pour poser les bases du scénario, qui, même s'il se montre plutôt intéressant, ne cassera pas non plus trois pattes à un canard. Rien de bien palpitant ou transcendant, on se retrouvera donc à suivre les objectifs principaux en ligne droite sans réellement faire attention au reste. Il y a bien une multitude d'objectifs secondaires, mais ceux ci ne sont finalement que de petites variantes les uns les autres, nous laissant finalement le sentiment de toujours faire la même chose et de tourner en rond. Vous aurez accès à ces quêtes soit par les PNJ ou encore les multiples portables qui traînent ici et là.

 

Dead Rising 4 3
Dead Rising 4 5
Dead Rising 4 16

 

Pourtant sur le papier, les choses semblaient plutôt bonnes. Un monde ouvert, nous laissant libre d'aller où bon nous semble, sans nous forcer la main à suivre tel ou tel objectif. Une certaine liberté donc, voir même plus quand on se rend compte qu'un élément important à disparu du jeu. Le temps. Ici, vous ne serez plus mis sous pression, vous demandant de survivre tant de temps, ou de retourner à tel endroit avant la fin du décompte. Bref, cette chose qui mettait finalement plus de pression dans la série, à ici totalement disparue. Un bien pour les uns, un mal pour les aficionados, il est clair que le gameplay s'en retrouve impacté.

 

On retrouve ce qui fait les plus et les moins de la série, à savoir le fait de pouvoir se créer des armes totalement loufoques. Attachez des feux d'artifices aux flèches d'une arbalète, et vous pourrez avec un simple trait éliminer bon nombre de rôdeurs dans les environs en une seule fois. Seulement, il n'est plus question de trouver un établi pour pouvoir confectionner vos armes combos. Si vous avez les plans de construction, rien que le fait de trouver les ingrédients vous donnera l'occasion de pouvoir crafter votre joujou génocide de masse. Et ce ne sont pas les ingrédients qui manquent, ni la variétés des armes à construire. Il en va de même pour les véhicules. Tous plus loufoques les uns que les autres, vous trouverez sur votre chemin de quoi annihiler des hordes de zombies sans aucune difficulté. Et au besoin, vous pourrez même les combiner afin d'obtenir des véhicules de destruction massive.

Dans les nouveautés burlesques, on notera l'apparition des exosquelettes. Ces armures mécaniques se trouvent dans des caisses disséminées sur la map, souvent à des points clés. Elles vous procurent une puissance non négligeable pour se farcir une multitude de rôdeurs, ou encore des membres d'Obscuris, les fameux grands méchants de l'histoire. Non content d'augmenter votre puissance, les exosquelettes vous permettent en plus de prendre le contrôle d'armes encore plus puissantes, des épées très lourdes, des haches énormes ou encore des sulfateuses au calibre démesuré. Et comme ce n'est pas suffisant, vous pouvez, à la manière de toutes les armes, modifier votre armure, en y apportant une touche « so funny ». Par exemple, en couplant votre combinaison avec une machine à smootie, vous aurez alors la possibilité de glacer vos ennemis, voir de déclencher des mini tornades de glace.

 

 Dead Rising 4 4

 

Et c'est peut être ça qu'on reproche le plus à ce Dead Rising 4, la baisse quasi drastique de la difficulté générale. On se retrouve à parcourir la map sans prendre trop de risque, poussant même le vice à traverser une horde de zombies sans même tirer un seul coup de feu. Et ce ne sont pas les ennemis qui manquent. Du mort vivant lambda rôdant dans les rues, au mort vivant génétiquement modifié qui le rendra plus vivace, plus agile, plus rapide, plus fort, sans oublier l'humain qui veut tuer le reste de la population encore indemne, et les maniaques. Ceux ci ont tendance à être habillés de façon tout aussi loufoque que le reste du jeu (en armure médiévale par exemple). Il arrivera parfois de tomber sur un boss qui mettra un peu de piment dans le jeu si on est mal préparé. Mais d'une manière générale, Dead Rising 4 à une difficulté relativement basique.

 

Dead Rising 4 85
Dead Rising 4 98
Dead Rising 4 52

 

Si la difficulté à pouvoir crafter ses propres armes et véhicules de la mort à été baissée, c'est aussi une contrepartie de ce retrouver avec un jeu totalement fun et dénué de bon sens très rapidement. De ce fait, on est vite pris à rechercher tout objets à proximité qui peuvent s’emboîter les uns aux autres. Et de ce coté là, Dead Rising 4 offre une expérience plutôt permissive afin de pouvoir jouir d'un bon gros défouloir zombiesque comme on les aime. Le tout dans un univers décomplexé, à l'humour gras et potache totalement assumé. Franck West est un enfoiré, on le sait, Capcom le sait, on sait que Capcom le sait, Capcom sait qu'on sait, on en joue et on en redemande.

 

 

On retrouvera aussi des séquences d'enquêtes, qui vous demanderont d'utiliser votre appareil photo pour trouver des indices clés. Mais il est clair que ces séquences sont totalement dénuées d'intérêt, et ce n'est pas le fait d'utiliser des filtres de vue nocturne, ou révélateur de spectre qui va rendre la chose moins ennuyeuse. Mais cette édition Franck's big Package ne s'arrête pas là, puisqu'elle nous propose également tous les DLC déjà sortis, cette fois ci, gratuitement. On y retrouve donc les pack festif Dinde Farcie et Crève Coeur qui apporteront une touche un poil débile au niveau ambiance. Les zombies déguisés un lutin, c'est rigolo deux minutes mais bon, pas forcément indispensable.

Dead Rising 4 8

 

C'est aussi l'occasion d'avoir deux nouveaux modes de jeux. L'avènement de Franck par exemple qui vous fera jouer avec un Franck en mode zombie. Vous devrez hurler, bondir, et manger de la chair fraîche afin de ne pas succomber dans cette aventure, où tout le monde, zombie et humain seront vos ennemis. Votre but sera de vous enfuir de la ville dans le temps imparti, c'est à dire que vous aurez 90 minutes pour réussir. De plus si vous mourrez en court de route, le temps ne sera pas réinitialisé, et continuera de s’écouler sur son fil. Quand à l'autre mode de jeu disponible en DLC, il s'agit du mode héros de Capcom. Ici vous recommencerai le mode histoire, mais cette fois ci en ayant la possibilité de pouvoir revêtir différents costumes à l'effigie de plusieurs héros issus de plusieurs séries Capcom. Vous aurez donc droit à Ryu, Akuma, Camy de Street Fighter, ou bien Dante de Devil May Cry, sans oublier Viewtiful Joe, ou encore Megaman. En plus d'offrir un coté esthétique plutôt rigolo, ces costumes offrent aussi tout un panel de coup bien spécifiques. Megaman par exemple, va tirer des boules de feu, quand Ryu va s'en donner à cœur joie avec ses Shoryuken. Chaque costume peut ensuite être upgradé en accomplissant des défis, leur donnant plus de pouvoir. Et si vous êtes vraiment bon, vous pourrez même avoir une variante Shadow de ses costumes.

 

Dead Rising 4 29
Dead Rising 4 49
Dead Rising 4 73

 

Autre mode de jeu présent dans cette édition boostée, c'est le fameux Dead Rising 4 Mini-Golf Super Ultra. Un nom à rallonge qui n'est pas sans se foutre de la gueule d'un certain Street Fighter. D'ailleurs, dans ce mode, il est pas rare d'entendre des musiques tirées de cette série. Jouable en solo, ou jusqu'à 4 en ligne, vous devrez, vous vous en doutez, réaliser différents parcours de Mini Golf, grâce à des clubs tout aussi burlesques que les armes disponibles dans le jeu solo. De plus, vous gagnerez des Zenny en ramassant des jetons, ou en tuant les zombies présents entre vous et le trou. Cet argent vous permettra de pouvoir modifier votre golfeur, ses clubs ou encore la balle qui à des effets de type feu, acide, glace ou encore électrique quand vous réussissez un tir parfait.

Pour finir sur les modes de jeux, on parlera du multijoueur. Car si le mode histoire ne propose pas de coopération, un mode multi est quand même présent. Ne cherchez pas de scénarisation ici, on vous demandera juste de réaliser des objectifs dans un temps imparti. Rien de bien sensationnel dans les objectifs à accomplir, le jeu se contente du minimum syndical. Mais il faut reconnaître que ce mode, à la fois porté sur une expérience chacun pour soi, mélangé à du tous ensemble pour réussir, à de quoi séduire et rajoutera un peu à la durée de vie. Ce qui n'est pas un mal quand on voit que le mode histoire se terminera en ligne droite en moins de 8h00. Bien sûr, pour le torcher à 100%, il vous faudra compter beaucoup plus.

 

Dead Rising 4 Franck's Big Package propose donc quelque chose de conséquent à se mettre sous la dent. Mais il souffre tout de même de nombreux bugs, qui, bizarrement ne sont toujours pas corrigés depuis la sortie du jeu original. A commencer par les graphismes, qui bien souvent, offrent un décor qui se construira en cour de route. Parfois même, changer la caméra de place, fera apparaître ou disparaître des éléments du décor. De plus la caméra est justement assez capricieuse, et ne se placera que très rarement dans le bon axe, vous faisant perdre du temps à chaque changement de direction, que vous soyez à pied ou en véhicule. Vous devrez constamment la réajuster. Il est clair que les animations sont rudimentaires et Dead Rising 4 accuse le coup de son (jeune) age. Franck à bien du mal à se positionner sur certains points clés, comme par exemple les codes digitaux qui permettent d'ouvrir des portes, ou encore, toutes situations demandant une action spécifique, ouvrir un casier, ramasser un objet, ou tout simplement s'orienter dans la bonne direction.

 

On notera également de nombreux bugs de collision, qui feront qu'on se retrouvera pris au piège aussi connement qu'un poulet dans un KFC. Sans oublier les textures qui ne font vraiment pas honneur aux consoles de la génération actuelle. La bande son quand à elle propose ce qui se fait de plus basique. Les musique ne marqueront pas les esprits, et les doublages français auront de quoi faire aussi peur que le rugissement des zombies. Pas de quoi s'extasier donc. Pourtant malgré plein de défaut, Dead Rising 4 propose une expérience qui mérite qu'on s'y attarde dessus. Est ce l'univers du jeu, ou plutôt son univers complètement décalé et burlesque, qui fait qu'on pose notre cerveau sur l'accoudoir le temps d'une partie ? Je ne saurai que dire, mais c'est vrai que malgré ses problèmes, on à la quelque chose qui laisse un petit goût de reviens y.

 

On aime
  • L'univers décalé
  • Le nombre de zombie à l'écran
  • Les armes toujours aussi loufoques
  • Les véhicules qui tank...
  • Un humour gras et potache
  • La personnalité de Franck West
  • La gestion du temps qui à disparu
On aime pas
  • La gestion du temps qui à disparu (aussi^^)
  • Le big package n'est pas directement sur le jeu
  • Nombreux bugs de collision
  • Animation vieillotte
  • Un doublage FR pas tip top
  • Une animation en rade
  • Des textures baveuses.

 

Note finale : 15/20

 

 

Informations supplémentaires

  • Plus d'articles:
    All Items
    Actu jeux vidéo
    Vidéos jeux vidéo
    Show More LOADING... NO MORE ITEMS
Lu 699 fois Dernière modification le vendredi, 15 décembre 2017 22:56

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Nos partenaires youtubeurs :

Contactez nous pour devenir partenaire

agentkaiser23 profile image e1ae4065b322ca31 300x300

actugame.net est un site totalement indépendant.

© Copyright 2015 - 2017 actugame.net. Tous droits réservés. Toute copie complète ou partielle est formellement interdite.

Contact | L'équipe | Informations légales | C.G.U


 

Annuaire.pro Jeux video | Sur Noogle.fr

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts