Farpoint – Le test sur PSVR

Écrit par / Tests / lundi, 05 mars 2018 16:21

Sorti le 16 mai 2017 en exclusivité sur le PSVR, Farpoint est un FPS en réalité virtuelle qui a su redonner l'espoir aux possesseurs du casque VR de Sony. Arrivé à point nommé dans une période de disette, les joueurs l'ont accueilli avec des louanges. On vous explique pourquoi.

 test farpoint psvr 4

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Sony Interactive Entertainment | Impulse Gear
Sortie France : 16 Mai 2017
Genre(s) : FPS
Mode(s) : Jouable en solo | Coop à deux

 

Ce test arrive avec un certain retard, je vous l'accorde; mais il n'est jamais trop tard pour donner un avis ou en avoir un neuf, quelques mois après la sortie du titre. Farpoint nous propulse donc dans un FPS en réalité virtuelle. Ici, vous incarnerez un pilote d'engin spatial, qui au cours d'une mission, sera aspiré dans une sorte de trou de ver. Perte de contrôle du véhicule, collision avec l'autre devant, etc... bref, les assurances sont pas contentes; mais ce sera le dernier de vos soucis. Car vous vous êtes craché sur une planète inconnue, avec pour seul compagnon votre fusil. Votre femme et un collègue vous y ont précédé malgré eux, et c'est à vous de les retrouver sur ce nouveau monde qui s'offre à vous.

test farpoint psvr 1

 

Un monde hostile, ça va de soi; et si la campagne solo aura de quoi vous permettre de jouer une moyenne de 6 à 7 heures de temps, c'est aussi le mode en coop à deux joueurs qui fera la force du titre. Vous devrez vous défendre face à des vagues d'ennemis. Le bestiaire est tout de même relativement basique finalement, quand on regarde ce qui existe déjà depuis des années dans les jeux vidéos. Attendez-vous surtout à des monstres qui laissent clairement penser que l'inspiration a été prise au fameux film Starship Troopers. Des bébêtes à plusieurs pattes seront donc votre principale préoccupation dans votre progression, certaines vous attaquant en vous sautant dessus, d'autres en vous envoyant de très grosses boules d'acide (du moins il me semble), d'autres encore vous vomiront dessus un liquide qui reste encore à identifier, mais qui n'en est pas moins redoutable.

 

test farpoint psvr 2
test farpoint psvr 3
test farpoint psvr 5

 

Bref, vous l'avez compris, ici, la faune n'est pas vraiment accueillante. Heureusement, comme cité plus haut, vous aurez avec vous un fusil plutôt agréable. Comprenez par là, qu'il utilise des munitions illimitées, ce qui ne sera pas un mal, finalement. Mais ce fusil peut également tirer des roquettes avec son tir secondaire, si tant est que là par contre, vous ayez trouvé des munitions. Quelques grenades seront aussi de la partie, pour vous aider à faire face aux vagues de monstres, toujours plus grosses et coriaces. Du classique finalement si on regarde juste comme ça. Oui mais voilà, avec la réalité virtuelle, le classique devient quelque chose de beaucoup plus intéressant. Surtout ici avec le périphérique AIM Controller. Il est clair que Farpoint à été développé pour « cette manette ». Bien que le jeu soit entièrement jouable à la Dualshok 4, c'est avec l'AIM Controller que vous en tirerez le maximum d'avantage.

 

Dans la pratique, il vous faudra porter la manette à votre œil pour profiter de la mire et ainsi viser correctement les monstres qui se dressent devant vous. Si avec l'AIM, le résultat est agréable, à la manette classique, ce sera un peu plus problématique. Le tracking ayant souvent tendance à vouloir se faire la malle d'un côté ou de l'autre, on finira par tirer dans des positions peu confortables. Il est dommage que parmi toutes les options disponibles pour jouir du meilleur confort possible, il n'y ait pas d'option permettant d'utiliser la manette de manière plus classique. Ça aurait été un point fort pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'obtenir leur propre AIM (surtout vu les ruptures de stocks fréquentes depuis sa sortie). Farpoint est aussi un titre qui vous donnera une sensation assez proche de beaucoup de titres PC, par le fait de vous faire vivre l'aventure debout et en mouvement. Pas de quoi jouer en room scale non plus, car le PSVR ne le permet pas, mais quand même, il est toujours agréable de pouvoir tourner et retourner dans tous les sens pour abattre les mandibulars.

D'ailleurs, il faut noter que, passé un moment, on se retrouve dans une action peut-être trop excessive sur PSVR. C'est à dire qu'il faut reconnaître que le casque de Sony souffre un petit peu de ce coté là, et qu'on finira par avoir du mal à savoir où donner de la tête. Ce n'est pas très grave en soi, mais il est clair que quand une vague assez importante est là, avec ceux qui se cachent derrière les murs, ceux qui vous encerclent et vous bondissent dessus, ceux qui tirent de loin etc... ben le champ de vision du casque (un peu plus réduit qu'un Oculus ou un Vive) se fait ressentir. De plus, il est à noter une certaine fatigue physique dans la progression. Certes, celle-ci est entre-coupée de quelques séquences narratives, ou encore de séquences dans lesquelles vous devrez scanner des informations pour en connaître un peu plus sur l'histoire des deux compères que vous recherchez, mais dans l'ensemble, Farpoint se trouve plus physique encore que Mortal Blitz. Il vous faudra donc faire des pauses régulières, sans quoi, vous vous fatiguerez l’œil assez vite.

 

 test farpoint psvr 7

 

Pour ce qui est de l'univers traversé, disons que là aussi, on reste dans du classique. Beaucoup de roche teintée d'orange en extérieur, des couloirs plus bleus en intérieur. La première impression est bonne, mais ne vous dépaysera pas plus que ça finalement. On aurait aimé quelque chose avec plus de diversité, c'est sûr. Les graphismes dans l'ensemble sont corrects, le tout nous est servi avec une très bonne fluidité, mais on notera tout de même une profondeur de champ assez faible. Heureusement celle-ci est masquée bien vite par les ennemis, et le fait que la quasi-totalité du jeu ressemble plus à un jeu couloir qu'un monde plus ouvert. La bande son quant à elle, fait son effet, et la spatialisation en 3D vous permettra de repérer vos ennemis assez vite. Même ceux qui vous sautent dessus et vous loupent. Oui, ça arrive parfois, et donc du coup, ils repasseront automatiquement devant vous, pour vous épargner le demi-tour sur vous-même.

 

Quoiqu'il en soit, Farpoint, même avec quelques mois de décalage pour ce test, reste encore une valeur sûre du PSVR, pour ceux qui viennent de le découvrir. Il serait regrettable de s'en passer, tant l'immersion est bonne. Il a certes quelques petits défauts, surtout à la manette, mais on lui passera bien cela pour profiter d'un titre VR intense, et qui plus est jouable en coop, ou encore en 1 VS 1 pour ceux qui le souhaitent.

 

 

On aime
  • Les contrôles à l'AIM
  • L'ambiance générale
  • L'action soutenue
  • Du Starship Troopers en VR
On aime pas
  • Les contrôles à la manette
  • Les perfs du casque un peu limitées
  • Les graphismes trop redondants

 

Note finale : 16/20

 

 

Informations supplémentaires

Rédacteur

venusmemnoch

venusmemnoch

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Heure par heure

Commentaires

J'ai confiance en From Software pour qu'ils fassent un jeu avec des boss aux mécaniques unique....
On verra ça le moment venu ...
Hâte de découvrir ce jeu également, mais j'ai peur qu'il soit vite lassant quand je regarde du ga...
Probablement parce que ça ne prend pas en charge les smiley spéciaux venant des mobiles.

Tipeee

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts