lundi, 23 avril 2018 15:50

Test de God of War - le spartiate venu du nord

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

5 ans. C'est le temps qu'il aura fallut au studio Sony Santa Monica pour développer ce nouveau God of War. Avec un titre qui ne comporte aucun chiffre ni sous titre, on était en droit de croire à une refonte globale de la série, mais il n'en est rien. Les origines sont toujours présentes, mais c'est vers l'avenir que le dieu de la guerre nous revient.

 god of war ps4 test 1

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Sony Computer Entertainment | Sony Santa Monica
Sortie France : 20 Avril 2018
Genre(s) : Beat'em All
Mode(s) : Jouable en solo

 

Soyons clair dès le départ, God of War sur PS4 casse les codes avec lesquels la série nous avait fort bien habitué, mais conserve tout de même les mécanismes de base. Mais avant de développer cette partie, arrêtons nous un petit peu sur un de ses points fort, à savoir, son scénario. Car il est clair qu'ici, l'histoire prend une place plus qu'importante. De ce fait, on retrouve un Kratos un peu plus vieux, barbu, le regard triste et presque vide de colère.

god of war ps4 test 2

 

Dans God of War, vous découvrirez donc un nouveau(?) héros. Il ressemble à Kratos, bouge comme Kratos, respire comme Kratos, mais... est ce bien lui ? On est en droit de se le demander tant l'accent est mis finalement sur son coté humain, pas forcément avec la mort de sa femme, mais plutôt dans la relation qu'il entretient avec son jeune fils Atreus. Le jeu nous montre que même une furie sanguinaire peut avoir des leçons de vie à recevoir, et surtout des valeurs à transmettre. Sont elles juste ? C'est une question de point de vue, qui sera elle même abordée entre le tempérament du fantôme de Sparte et celui de son fils, bien différent. Il est pas rare de voir Kratos essayer de se rapprocher d'Atreus, sans pour autant trouver la force de le faire.

 

god of war ps4 test 6
god of war ps4 test 10
god of war ps4 test 12

 

Et c'est par un voyage initiatique que tout vous sera conté, puisque nos deux héros ont pour mission d'accomplir les dernières volontés de la défunte, qui est de répandre ses cendres sur la montagne la plus haute de Midgard. Un voyage qui se révélera beaucoup plus difficile que prévue, et dont la moindre action se révèle finalement avoir de graves conséquences. Vous l'aurez compris, ce God of War nous propose une aventure scénarisée bien plus poussée que de coutume, avec son lot de détails plus ou moins importants sur ce nouvel univers qui nous entoure.

 

Et ce nouvel univers justement parlons en. Car si on laisse de coté la mythologie grecque qui nous à suivi pendant de nombreuses années, c'est maintenant les divinités nordiques qui vont se mêler à notre aventure. Aventure qui dure quand même une bonne vingtaine d'heures, mais qui nous laissera au final un petit goût amer en ce qui concerne les révélations. Beaucoup de questions restent en suspend, et il est fort à parier que les réponses viendront dans de prochaines productions. En attendant, il va falloir se contenter des quelques réponses obtenues qui ne nous apportent pas plus de lucidité.

Votre voyage sera barré d'embûches, et comme je vous l'ai dis un peu avant, on retrouve les mécaniques propres à la série, avec ses phases de baston bien musclées dont la difficulté à été revue à la hausse, et ses phases de réflexion pour quelques énigmes, qui ne seront pas bien difficiles à résoudre. Pour finir, vous retrouverez également des séquences de plate-forme, mais dans un état beaucoup plus basique. En d'autres termes, ce qui nous intéresse ici vraiment, ce sont les combats et donc ce nouveau système de gameplay proposé. Il est vrai que sur les premières minutes, voir même les premières heures, le système de combat peut être déroutant pour les vieux joueurs que nous somme. Tout du moins en ce qui concerne les God of War.

 

 god of war ps4 test 44

 

Les touches d'attaque rapides et fortes sont maintenant placées sur les gâchettes R1 et R2, mais ce n'est pas le plus déroutant. En effet, ce qui surprend avant tout, c'est cette lourdeur qui accompagne Kratos. Nous qui avions l'habitude d'un héros rapide, se maniant sans trop réfléchir, ici, on se retrouve avec une vue à l'épaule qui ne donne pas une vue d'ensemble comme on en avait l'habitude. Et les habitudes sont tenaces. Il vous faudra faire avec, apprendre à manier la hache qui sera votre arme principale. Vous débloquerez d'autres armes par la suite, mais vous les citer reviendrai à vous gâcher le plaisir.

 

god of war ps4 test 43
god of war ps4 test 42
god of war ps4 test 47

 

Pour palier à cette lourdeur et au manque de visibilité, les développeurs ont tout de même ajouté une fonction qui deviendra votre meilleure amie. D'une simple pression sur le pad bas, Kratos fera volte face. Chose bien pratique quand on sait qu'on se retrouve très vite entouré de plusieurs ennemis. De plus, pour vous aider à repérer les vilains qui vous attaques, il y a un indice visuel qui à déjà fait ses preuves. Une petite flèche qui vous indique la direction et dont la couleur vous donne un indice sur le type d'attaque qui arrive. Ennemis, attaque imminente ou encore projectile en approche, rien ne vous échappera. Dans le cas contraire, votre audition sera également mise à contribution, car Atreus ou encore Mimir (que vous rencontrerez plus tard et dont les tirades amènent le sourire) vous donneront également des informations importantes durant les combats.

 

 

Si le début de votre aventure se fera de manière basique au niveau des mouvements, Kratos gagnera en expérience et vous pourrez débloquer différentes attaques ou contre attaque, que ce soit pour vos armes, mais aussi pour vos attaques à main nue ou encore pour les moments où vous rentrerez en rage combative. Cette même expérience vous permettra également de débloquer des compétences pour Atreus et son arc. Et ne croyez pas qu'il faut le prendre à la légère. Le bougre vous sera utile dans bien des situations, pouvant stopper une attaque d'un monstre en plein élan, ou encore en fonction de sa tenue, vous trouver des potions de soin. Il est bon de noter que ce petit homme, Dieu, spartiate (rayez la mention inutile) sera aussi capable de vous ressusciter en cas de besoin et de vous offrir une seconde chance de continuer votre voyage. A condition bien sûr d'avoir l'artefact dans votre sacoche.

god of war ps4 test 34

 

Comme je l'ai dit, la difficulté du jeu à été revue à la hausse, et pour vous aider à faire face à vos adversaires, vous pourrez compter sur deux frères nains, qui joueront le rôle de forgeron afin de vous forger de nouvelles parties d'armures (épaules, torse et avant bras), d'améliorer vos armes, ou encore d'acheter des ressources nécessaires à la fabrication ou autres artefacts (noter que pour certaines de ses ressources, un manque de précision est malheureusement présent en ce qui concerne les lieux pour les trouver, ce qui pose problème pour le craft). Artefacts qui pourront être montés sur vos armures et armes afin de vous octroyer quelques bonus bienvenus. Important pour faire face à un bestiaire peut être un peu moins varié que de coutume, mais dont chaque combat propose son petit coté épique. Du moins pour les affrontements basiques, car il faut reconnaître que pour les joutes divines, la mise en scène fait que ses moments sont tout simplement aussi divins qu'on l'espérait.

 

god of war ps4 test 36
god of war ps4 test 37
god of war ps4 test 40

 

Et cette mise en scène, Sony Santa Monica, à su la mettre en valeur. Pas uniquement avec des scènes cinématiques à couper le souffle, mais aussi avec un univers totalement contrôlé et cohérent. Peut importe lequel des neuf royaumes que vous explorerez (qui sont tous reliés à une sorte de HUB central, le lac des neuf), vous serez à chaque fois subjugué par la diversité, le gigantisme et leur univers propre, tout en étant cohérent les uns les autres. Tout s’emboîte à merveille pour nous proposer au final, une aventure sublimée par des graphismes faisant de ce God of War, probablement LE plus beau jeu de la PS4. Tout regorge de détail. Aussi bien sur votre panoplie personnelle, que les textures des arbres, ou encore la pierre des nombreux coffres que vous devrez ouvrir.

 

Le jeu ne lésine pas sur les effets spéciaux, que ce soit les effets de particules avec quelques lumières virevoltantes ici et là, ou encore de fumée quand un monstre vous envoie des projectiles enflammés, le tout ré haussé par un jeu de couleur / lumière flattant la rétine et une animation faisant honneur aux réactions de notre spartiate. Il est bon de noter aussi que toute cette beauté ne fera pas souffrir ceux qui jouent sur PS4 FAT. Comprenez par là que le jeu restera fluide ou, à de rares cas exceptionnels, présentera une toute petite chute de framerate, mais suffisamment minime pour ne pas en tenir compte et surtout, ne pas entacher votre aventure en pays nordique. Par contre, les développeurs ont usés d'un déguisement des temps de chargement, qui fera que vous ne les sentirez même pas passer. Si bien qu'on à l'impression d'être dans un open world, alors qu'il ne s'agit que d'une illusion. Bravo.

Que dire de la bande son ? Il est légitime de rendre à César ce qui lui appartient, et vous l'aurez compris, là aussi, God of War fait dans la dentelle. Les doublages en Français sont criant de vérité. Que ce soit bien sûr pour Kratos, dont on sent que quelque chose lui pèse sur le moral, ou pour son fils présentant des réactions parfois empressées, parfois vaniteuses, ou la colère se mélange à l’incompréhension d'un enfant. Il en va de même pour les quelques personnages secondaires que vous croiserez, dont chaque détail à été choyé avec grande attention. Les musiques ne sont pas en reste et viennent chatouiller notre ouïe de manière agréable. Les puristes regretteront peut être un peu le thème principal qui nous a accompagné jusqu'à lors, mais on lui passera bien ce petit manque tant le reste est bon.

 

god of war ps4 test 21

 

Vous l'avez compris, God of War propose un virage presque à 180 degrés en ce qui concerne son gameplay et sa scénarisation. Une prise en main qu'il vous faudra appréhender avec plus ou moins de facilité, mais surtout une histoire qui nous est comptée, entre honte et fierté. La relation difficile d'un père bercé dans la violence, pour son fils à qui il doit transmettre des valeurs importantes. Kratos nous montre que même une tempête peut finalement se montrer calme et que même si nos habitudes sont changées, en progressant dans l'aventure, on peut le dire. OUI, nous sommes bien là devant LE Dieu de la guerre. La barre vient d'être placée très haute, les beat'm all ont une nouvelle référence, n'en déplaise aux puristes.

 

On aime
  • Découvrir Kratos sous un nouvel angle
  • La durée de vie
  • Graphiquement sublime
  • L'animation
  • La mise en scène
  • La mythologie nordique
  • La relation père fils
  • La bande son
On aime pas
  • Trop de questions en suspend
  • Le manque de clarté pour le craft
  • devoir patienter jusqu'au prochain épisode

 

 

Note finale : 20/20

 

 

Informations supplémentaires

  • Plus d'articles:
    All Items
    Vidéos jeux vidéo
    Actu jeux vidéo
    Show More LOADING... NO MORE ITEMS
Lu 747 fois

Commentaires (2)

  1. Emmanuel André

Franchement un magnifique test sur un jeu hors catégorie le 20/20 est amplement mérité

  Pièces jointes
 
  1. venusmemnoch    Emmanuel André

Merci beaucoup Manu

  Pièces jointes
 
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Nos partenaires youtubeurs :

Contactez nous pour devenir partenaire

agentkaiser23 profile image e1ae4065b322ca31 300x300

actugame.net est un site totalement indépendant.

© Copyright 2015 - 2017 actugame.net. Tous droits réservés. Toute copie complète ou partielle est formellement interdite.

Contact | L'équipe | Informations légales | C.G.U


 

Annuaire.pro Jeux video | Sur Noogle.fr

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts