mardi, 24 juillet 2018 12:18

Test de The Persistence - La bonne exclu du PSVR !

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

Ça fait un petit moment que je n'ai pas eu l'occasion de me retrouver en situation stressante dans le petit monde de la VR, et il faut dire que le seul vrai titre qui me vienne en tête quand on parle de stress en VR, c'est Resident Evil 7. Mais The Persistence est maintenant disponible. Est-ce une bonne pioche ?

 the persistence test psvr actugame 1

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Firesprite
Sortie France : 24 Juillet 2018
Genre(s) : FPS | Survival Horror
Mode(s) : Jouable en solo | Jouable à deux en local avec appli

 

The Persistence : la vidéo test

 

Je me suis donc retrouvé propulsé dans un vaisseau spatial. The Persistence, c'est son nom. En ce qui me concerne, c'est dans la peau de Zimri Eder que je me réveille. Et une petite voix me parle; il s'agit de Serena, qui me fait un topo des lieux. Tout d'abord, on m'apprend que tout le monde est mort sur le vaisseau, même moi ! Ensuite, on me dit que The Persistence est pris dans l'attraction d'un trou noir. Et pour finir, la quasi totalité de l'équipage a muté en une espèce d'aberration génétique, furieuse, ravagée du cerveau (pour ceux qui ont encore la chance d'en avoir un), et pris par la folle envie de tuer tout ce qui bouge. Le genre de situation où on aurait aimé avoir Riddik à nos côtés. Je ne suis pas vraiment vivant, juste un clone de Zimri, qui va tenter de survivre et sauver le vaisseau The Persistence.

the persistence test psvr actugame 3

 

Pour ce faire, il y aura donc 5 missions à réussir. Sans trop rentrer dans les détails, il faudra remettre le courant, donner de la puissance, assigner un cap, et prier très fort dans sa tête sans faire trop de bruit, sinon on va encore mourir tout plein de fois. Vous pouvez compter une moyenne de 6 à 7 heures de jeu pour venir à bout de votre aventure, ce qui est correct pour un titre en VR. Le principe : vous devrez traverser bon nombre de couloirs, plus ou moins sombres, avec comme arme principale une lampe torche qui n'éclaire pas très bien et un extracteur de cellules souches. Bien pratiques, les cellules souches vous permettent d'améliorer vos capacités. Vous pourrez égalemnet en récupérer des échantillons sur vos camarades morts. Ce qui aura pour effet qu'à chaque résurrection, vous pourrez gagner quelques upgrades (liées aux capacitées de vos défunts collègues); et même si vous avez perdu tout votre inventaire, vous ne reviendrez pas à la vie totalement nue.

 

the persistence test psvr actugame 2
the persistence test psvr actugame 4
the persistence test psvr actugame 5

 

Car il faut savoir que The Persistence génère ses niveaux de manière procédurale, à la manière du fameux Rogue. De ce fait, chaque fois que vous mourrez et reviendrez à la vie, ce sera un peu comme une toute nouvelle partie. Votre progression réelle sur les objectifs de l'aventure sera sauvegardée. Et si vous avez collecté assez de cellules sur vos ennemis, ça vous permettra de débloquer de nouvelles compétences, comme par exemple, une meilleure résistance, une téléportation plus efficace, ou encore un coût réduit en matière noire (nécessaire pour réaliser quelques actions de gameplay). Notez que ces améliorations aussi seront sauvegardées. Par contre, pour ce qui est des 17 armes disponibles, il vous faudra les refabriquer à chaque fois, et cela aura à chaque fois un coût. Parce que si la furtivité est quand même primordiale dans ce jeu, vous serez bien content de ne pas compter uniquement sur votre lampe torche pour vous en sortir.

 

Vous pourrez compter sur des armes à feu, aux cadences de tirs et aux dégâts variables, ainsi que sur des armes de corps à corps, comme une matraque ou encore une lance. Vous serez également content de vous fabriquer (ou de trouver à de rares occasions) des grenades. Certaines ont des particularités assez spéciales, comme émettre un bruit qui attire les « zombies » avant d'exploser, alors que d'autres vous rendront invisible aux yeux de tous. Une autre encore vous permet de vous téléporter dans une safe zone, ce qui peut s'avérer pratique en cas de mort imminente. Mais pour avoir de nouvelles armes, il va falloir le mériter. D'un côté, il vous faudra trouver des jetons Erebus, qui vous permettent de déverrouiller l’accès à la fabrication de telle ou telle arme. De l'autre, il vous faudra des puces Fab pour en payer la fabrication.

Ces puces, jetons et cellules peuvent être ramassés à bien des endroits, et il vous faudra donc fouiller les moindres recoins. Mais aussi en tuer des ennemis. Cependant, le fait de les tuer de manière furtive (c'est à dire en approchant ces derniers par derrière et accroupi), vous permettra de gagner des cellules souches à coup sûr et en plus grande quantité. Foncer dans le tas comme un bourrin n'est donc pas la manière la plus aisée pour finir le jeu. Et si au début, vous aurez peut-être tendance à vous ennuyer un peu, en vous disant que le jeu est trop facile, sachez que les choses se corseront par la suite. Le « bestiaire » rencontré se veut aussi varié que limité. Entre les teubés qui ne vous entendent pas venir, ceux qui se planquent pour vous sauter dessus, ceux qui vous repèrent de loin, et les gros balèzes qui vous collent des patates de forains (entre autres...), croyez-moi, vous allez en baver, et vous n'aurez pas assez de 147614 vies pour aller jusqu'au bout. Bon ok, j'exagère un peu.

 

 the persistence test psvr actugame 7

 

Il faut savoir que même si vous avez assez de crédits pour fabriquer plusieurs armes d'un coup, les stands de fabrication seront bridés par un cooldown assez long après chaque utilisation. De ce fait, il vous faudra bien choisir quelle arme à feu vous allez vous fabriquer. Idem pour les autres armes de corps à corps, ou grenades. Aussi, chaque module permet d'upgrader les armes qui lui sont attribuées en switchant sur le menu d'améliorations avec R1. Mais attention tout de même, car s'il y a une chose que vous ne pourrez fabriquer, ce sont les munitions; et entendez bien une chose, elles sont rares. Il va falloir les économiser au maximum. Surtout qu'une fois mort, elles seront perdues.

 

the persistence test psvr actugame 8
the persistence test psvr actugame 9
the persistence test psvr actugame 10

 

Au besoin, un ami peut vous rejoindre et vous aider. Ceci grâce à une application sur mobile (et tablette), et donc uniquement faisable en local (pas en ligne). De cette appli, votre « ami » peut intervenir de différentes façons, en piratant Solex, le système d'ingénierie du navire. Une fois connectés, les joueurs obtiennent un contrôle puissant sur le jeu, y compris des capacités pour attirer les ennemis, ouvrir les portes et désactiver les pièges. En vous aidant, vos amis peuvent améliorer leur système Solex pour débloquer encore plus de pouvoirs, comme la possibilité de geler des ennemis pour vous aider à vous échapper. Mais attention, parfois vos amis reçoivent des récompenses si vous mourez. Comme la capacité d'engendrer de nouveaux ennemis et de les faire attaquer. Tout est question de confiance.

 

 

Outre sa durée de vie somme toute correcte, c'est aussi une ergonomie bien pensée qui fait honneur au titre. Il existe différentes pré-configurations de confort, avec en plus plusieurs paramètres ajustables, afin de vous aider à trouver ce qui vous correspond le mieux. Autant dire que côté motion sickness, on est plutôt tranquille. On notera quand même que malgré l'option apparente, il n'y ait pas moyen de faire de volte-face. Même avec l'option activée, je n'ai pas réussi à en faire une seule. Autre bug plutôt agaçant : je me suis retrouvé à plusieurs reprises enfermé, suite à une mauvaise gestion des checkpoints, dans une zone où il m'était impossible de sortir, et donc impossible de continuer ma progression autrement que de revenir au menu principal et de recommencer.

the persistence test psvr actugame 11

 

Côté graphismes, on tient là quelque chose de correct, et si la plupart des lieux sont assez sombres, les quelques couloirs plus éclairés laissent voir des textures plutôt propres. Le level design, tout en étant travaillé, laisse quand même un goût de déjà vu, et la succession de couloirs n'aide pas au dépaysement. On regrettera aussi le manque de variété au niveau des ennemis, et une fois compris leurs paterns, il est finalement assez simple de progresser. Toutefois leurs animations sont plutôt agréables, mais leur IA laisse quand même à désirer. La bande son est plutôt bonne. L'ambiance est bien là, de part de nombreux bruits tous plus étranges les uns que les autres. Certaines machines ayant comme un bruit de respiration, on croirait avoir un zombie à côté de nous.

 

Mais les musiques ne laisseront que très peu de souvenirs. On retrouve ce bourdonnement oppressant comme dans un Paranormal Activity, ce qui aide à savoir si une zone est safe ou non. De toute façon, les monstres font assez de bruit pour être repérés même à travers les murs; et si ça ne vous suffit pas, vous pourrez utiliser votre super sens, qui les marquera en rouge sur une petite distance, vous donnant même leur orientation. Tout ceci fait que par moment, on a peut être trop l'impression d'être pris par la main. Autre point noir, mais moindre, c'est le fait de ne pas pouvoir jouer au moves, ce qui enlève un tout petit peu d'immersion. Mais pour être tout à fait honnête, le jeu est bien pensé pour être joué à la manette, à la manière d'un FPS. Et finalement, ça ne gêne en rien.

the persistence test psvr actugame 12

 

the persistence test psvr actugame 14
the persistence test psvr actugame 13
the persistence test psvr actugame 6

 

The Persistence est une exclusivité PSVR comme on aimerait en voir plus souvent. Et même si les jeux commencent à se faire de plus en plus nombreux, il est clair que celui-ci devrait sans aucun doute rejoindre votre VRthèque. Malgré quelques défauts de finition, The Persistence offre une durée de vie agréable, avec un mode survie qui se débloque une fois le jeu fini une première fois, et qui vous demande de relever le défis avec moins de 10 clones. Et même si le jeu ne propose qu'une VOST-Fr, les sous titres sont suffisamment bien placés pour être lus sans effort notable.

 

On aime
  • La durée de vie
  • Certains passages musclés
  • Les jump scares bien placés
  • Univers procédural
  • Plein d'armes
  • Ambiance sonore
  • Le prix
  • Die and retry, and die die die die die....
On aime pas
  • Graphiquement propre, mais redondant
  • Bestiaire pas assez varié
  • Bugs pouvant gêner la progression !
  • IA aux fraises
  • Die die die die die again.

 

 

Note finale : 16/20

 

 

Informations supplémentaires

Lu 1388 fois Dernière modification le jeudi, 26 juillet 2018 12:15

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Nos partenaires youtubeurs :

Contactez nous pour devenir partenaire

agentkaiser23 profile image e1ae4065b322ca31 300x300

actugame.net est un site totalement indépendant.

© Copyright 2015 - 2017 actugame.net. Tous droits réservés. Toute copie complète ou partielle est formellement interdite.

Contact | L'équipe | Informations légales | C.G.U


 

Annuaire.pro Jeux video | Sur Noogle.fr

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts