jeudi, 06 septembre 2018 23:36

Test de SculptrVR sur PSVR – La sculpture à portée de moves

Écrit par
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Alors que Coolpaintr VR a ouvert le bal des jeux créatifs en réalité virtuelle sur PS4, il proposait surtout des outils pour peindre ce qui nous passait par la tête dans un espace en 3 dimensions. SculptrVR quant à lui, est plus orienté sur la sculpture et offre quand même un panel de possibilités bien plus grand.

 

 sculptrvr

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Nathan Rowe | SculptrVR, inc.
Sortie France : 31 Aout 2018
Genre(s) : Création artistique
Mode(s) : Jouable en solo

 

C'est donc dans un espace cubique que nous somme envoyés pour commencer à réaliser nos futures créations. Tout de suite on remarque avec plaisir que, contrairement à Coolpaintr VR, SculptrVR propose une maniabilité pensée avec les deux PS moves. Il en résulte une prise en main améliorée, et surtout une très bonne ergonomie. Le mappage des touches est bien pensé, et limite donc les erreurs d’étourdis que nous sommes. On appréciera également que si les deux moves sont configurés pour les droitiers, il est possible d'intervertir leurs fonctions en deux clic pour passer en mode gaucher.

test sculptrvr psvr 1

 

Par défaut, le move de droite fait office d'outil de sculpture, tandis que le move de gauche sert d'accès à tous les outils nécessaires à vos créations, les couleurs, ou encore la gestion des calques ainsi que la fonction de copier/coller, souvent très pratique pour les créations les plus abouties. Si toutes ces fonctionnalités sont présentes sur la façade avant du move gauche, la façade arrière n'est pas oubliée pour autant, puisque c'est par là que vous passerez pour accéder aux options ainsi que pour charger ou sauvegarder une scène. Scènes qui peuvent être envoyées dans votre bibliothèque personnelle, ou bien online afin que d'autres puissent voir vos réalisations.

 

test sculptrvr psvr 2
test sculptrvr psvr 3
test sculptrvr psvr 4

 

Vous pouvez d'ailleurs charger la scène d'un autre joueur, puis la modifier à votre guise. Mais il aurait été plus sympa de nous laisser décider de cette possibilité de modification ou non, un peu comme sur LittleBig Planet. Petite fonction cachée mais appréciable également, si vous pointez le cul du move vers votre création, vous aurez droit à une fonction lampe torche, pour projeter un rayon de lumière très appréciable afin de mettre en valeur certains défauts et les corriger si besoin est. En réalité, on pourrait même dire que toutes les fonctions sont cachées, puisque SculptrVR ne propose aucun tuto sur l'utilisation de ses outils, et ne propose également aucune traduction non plus.

 

Les outils justement, parlons-en ! À commencer par la sphère, simple, efficace, elle permet de commencer quelque part. Vient ensuite le cylindre, le carré, le cône et la fusée (qui permet d'ajouter un peu de destruction ici et là). Chaque outil principal renferme des outils secondaires. Par exemple la sphère va vous permettre aussi de lisser vos sculptures. D'ailleurs, on notera que lisser une sphère la fera réduire voir disparaître entièrement. On y retrouve également un outils de déformation afin de modeler un peu plus finement certaines parties, comme par exemple pour marquer des rides sur un visage. On a aussi droit à un pinceau. Très pratique, il permet de peindre les surfaces désirées afin de donner plus de vie à nos réalisations. Autre outils très agréable, c'est celui qui permet de modifier l'ambiance d'une scène en jouant directement sur l'éclairage. Aussi bien sur la position de la source lumineuse que sur l'heure de la journée pour effet matinal ou encore nocturne.

La palette de couleurs en revanche n'est pas des plus ergonomique. Pour changer une teinte, il vous faudra cliquer sur l’icône de modification de teinte, puis faire varier une première fois la luminosité en montant ou descendant le move, puis re-cliquer sur l’icône de modification de teinte pour cette fois-ci aller chercher la couleur qu'on souhaite, dont la luminosité à déjà été sélectionnée juste avant. Si dit comme ça, ça vous semble bordélique, c'est justement parce que c'est le cas move en main. On notera que les couleurs peuvent être sélectionnées suivant trois brillances différentes. Une brillance mate à luminance faible, une brillance forte et chromée, et une brillance mate à luminance forte (dite de rougeoiement) qui donne un côté rétro-éclairé.

 

 test sculptrvr psvr 16

 

Le pinceau permet d'ajouter de la couleur pleinement, mais aussi par diffusion afin de jouer sur les dégradés. Notez tout de même que si les couleurs peuvent être mélangées entre elles, vous ne pourrez pas les mélanger en fonction de leurs textures. Les couleurs chromées par exemple se mélangent entre elles, mais pas avec les couleurs mates. On appréciera aussi qu'à l'instar du lisseur de forme, il existe un lisseur de couleur. Ce dernier ne touchera que les couleurs et non pas les formes, là ou le premier lissera les deux en même temps. Pour finir du côté des outils, on parlera de la fonction secondaire de chacun d'eux, puisqu'il est possible de switcher entre le mode création, et le mode sculpture. Si le premier vous permet de poser par exemple une sphère solide de la couleur de votre choix, le second quant à lui vous permettra de sculpter au volume de cette même sphère en fonction de vos envies.

 

test sculptrvr psvr 5
test sculptrvr psvr 7
test sculptrvr psvr 8

 

Là où SculptrVR impressionne, c'est sur son zoom x10000 qui permet de travailler sur les détails de façon réellement étonnante. Il suffit de grossir une pièce au maximum, puis de réduire la taille de son outils au minimum pour faire de la micro gravure. On apprécie également le fait d'avoir une taille d'outil ajustable et verrouillée. De ce fait, si vous avez décidé de faire un trait de 2 mm, il restera à 2 mm d'un bout à l'autre. Et c'est tant mieux, car il faut reconnaître que même si SculptrVR est précis, on remarquera quand même ici quelques petits soucis de tracking. Rien de bien méchant, mais c'est histoire de le souligner. Il arrive par moment d'avoir des micro-coupures au niveau du suivi.

 

Vidéo accélérée qui montre la facilité d'utilisation :

 

 

Heureusement, en cas de mauvaise manipulation, vous avez la possibilité de faire un retour en arrière. Attention toutefois, car celui-ci n'est pas illimité, et ceci est probablement dû à la limite de puissance de calcul de la PS4. C'est aussi probablement pour ça qu'il est difficile d'avoir un rendu parfait sur l'affichage. Si les premiers traits et autres formes s'affichent comme il faut, dès que vous en aurez beaucoup, le soft peinera à l'afficher correctement. Idem au niveau du zoom. Les petits détails sont occultés quand on est loin, mais apparaissent comme par magie quand on se rapproche, au détriment par contre de l'affichage général des grosses pièces. Les textures ont du mal à charger, et démontrent bien un problème d'optimisation sur PS4.

test sculptrvr psvr 11

 

Tout ceci pour dire que SculptrVR n'est pas parfait, il manque quelques fonctions qui auraient donné un petit cachet en plus. À commencer par l'utilisation de musiques pendant la création, au même titre que Coolpaintr VR, les quelques bruitages qui subsistent n'ont rien de plaisant, si bien que j'ai fini par brancher mon casque sur le pc pour faire tourner quelques titres en fond sonore. En revanche, on apprécie fortement le fait de pouvoir créer en utilisant différents calques, un peu à la manière de photoshop. Pour les néophytes, comprenez par là que c'est un peu comme si on utilisait plusieurs feuilles transparentes les une par dessus les autres. On peut donc en modifier une sans toucher aux autres, que ce soit sur les formes ou les couleurs. De plus, on peut modifier la propriété de ces calques, afin d'avoir un effet polygonal, lissé, ou encore donner un style Minecraft à nos créations. On peut même verrouiller leur position, pour éviter les erreurs de manipulation.

 

test sculptrvr psvr 15
test sculptrvr psvr 13
test sculptrvr psvr 12

 

Pour terminer, certains voient en SculptrVR une amélioration par rapport à Coolpaintr VR. Et bien que ces deux softs se ressemblent, ils proposent finalement deux approches différentes à la créativité. Comme je l'ai dit avant, Coolpaintr VR est plus pensé pour le dessin, alors que SculptrVR est plus pensé pour la sculpture. Mais force est de reconnaître qu'au niveau peinture, SculptrVR s'en sort mieux grâce notamment à la possibilité de peindre les surfaces et de mélanger les couleurs. Côté outils, on attends quelques nouveautés dans de futures mises à jour, ne serait-ce que pour faire des cheveux ou des poils (oui je rêve), une meilleure fonction de sauvegarde, ou encore rechercher et noter des créations venant de toute la communauté. On regrette aussi de ne pas pouvoir importer d'image pour avoir un modèle sous les yeux. En attendant, si vous cherchez un soft sur PSVR pour vous détendre et mettre en exergue votre créativité, foncez !

 

On aime
  • Utilisation des deux moves
  • Le zoom puissant
  • Travailler dans les détails
  • Prise en main facile
  • Ergonomie plutôt bien pensée
  • No limit à la créativité
On aime pas
  • Pas de tuto
  • Quelques bugs de tracking
  • Mal optimisé sur PS4
  • Système de sauvegarde à revoir

 

 

Note finale : 17/20

 

 

Informations supplémentaires

Lu 312 fois Dernière modification le vendredi, 07 septembre 2018 18:53

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

Nos partenaires youtubeurs :

Contactez nous pour devenir partenaire

agentkaiser23 profile image e1ae4065b322ca31 300x300

actugame.net est un site totalement indépendant.

© Copyright 2015 - 2017 actugame.net. Tous droits réservés. Toute copie complète ou partielle est formellement interdite.

Contact | L'équipe | Informations légales | C.G.U


 

Annuaire.pro Jeux video | Sur Noogle.fr

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts