Test de Pathfinder : Kingmaker sur PC

Écrit par / Tests / mardi, 11 décembre 2018 10:28

Dernier né du studio Owlcat Games, Pathfinder : Kingmaker est l'adaptation du RPG papier du même nom déjà existant. S'inscrivant dans la droite lignée des Baldur's Gate et autres Donjons et Dragons, voyons voir si le faiseur de roi a bien construit son royaume.

 pathfinder kingmaker illu

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : My.com | Owlcat Games | Paizo Inc.
Sortie France : 25 Septembre 2018
Genre(s) : RPG
Mode(s) : Jouable en solo

 

Il n'est pas évident de pouvoir parler du scénario de Pathfinder, tant celui ci peu se diviser sur bien des embranchements, aussi bien sur sa partie principale que sur sa partie de missions annexes, toutes plus ou moins imbriquées les unes dans les autres. Mais il est clair que le tout forme une certaine cohérence. Dans les grandes lignes, et en guise de départ, vous serez envoyé à la conquête d'une partie du royaume qui n'a pas encore été revendiquée, si ce n'est par des brigands et des malfrats. Si cette mission qui vous a été confiée réussi, vous deviendrez donc le nouveau souverain de ce royaume perdu et désolé.

Test Pathfinder Kingmaker 1

 

Mais la tâche ne sera pas facile pour autant, car vous serez également amené à faire de la compétition contre certains protagonistes revendiquant leur supériorité. A tord ou à raison, ce sera à vous d'en décider, de vous allier aux uns et de combattre les autres. Tout ceci vous sera servi avec une durée de vie conséquente, tant vous aurez de quoi faire à travers le royaume aussi bien sur les différentes missions à remplir, que sur les tonnes de dialogues à lire, quand ce n'est pas directement certaines missions qui se passent purement et simplement par écrit.

 

Test Pathfinder Kingmaker 3
Test Pathfinder Kingmaker 4
Test Pathfinder Kingmaker 7

 

De ce fait, on peut donc déjà soulever que certains passages traînent donc en longueur, pour des points d'intérêts parfois discutables. On notera également la multitude d'informations qu'il vous faudra digérer, trier, et assimiler pour continuer votre progression. Aussi bien pour certains points de passages mal expliqués suite à une traduction parfois hasardeuse, que pour l'évolution de vos personnages. Pathfinder: Kingmaker se veut complet, et peut être parfois un peu trop, oubliant que nous somme ici dans un jeu vidéo et non pas dans le RPG papier.

 

Si la rythmique du jeu est donc à deux vitesse, on ne peut que saluer le soin apporté à la conception de notre personnage. Fidèle à l’œuvre de base, sans pour autant aller dans tous les détails et autres ramifications, vous aurez énormément de paramètres à prendre en compte. Pas vraiment sur la création des traits du visage, mais plutôt sur les paramètres de fonds qui donneront le caractère principal de votre héros. Dès les premières minutes, vous aurez de quoi faire, entre l'explication des différentes races bien connues de ce type de jeu, mais aussi des variantes que proposent Pathfinder, sans oublier les aptitudes à choisir, en fonction des différentes classes, armes etc...

Ajoutez à cela le fait de choisir un trait de caractère principal allant du bon au mauvais, en passant par le neutre, sans oublier le niveau de loyauté, ou encore vos envies d'en savoir plus sur les connaissances magiques, ou environnementales, si ce n'est pas directement l'histoire du monde de Pathfinder, et vous comprendrez qu'au bout de trois heures de jeu, vous aurez fini de créer votre personnage. Bon ok, j'exagère peut être un peu, mais l'idée principale est là, sans pour autant lui porter préjudice, bien au contraire.

 

 Test Pathfinder Kingmaker 69

 

La profondeur est de mise, et c'est sans aucun doute le gros point fort du jeu, qui vous en fera en apprendre beaucoup en ce qui concerne l'univers de Pathfinder. Adoptant au passage les règles de la version 3,5 de Donjons et Dragons, vous aurez de quoi arriver en territoire pas trop méconnu. Mais gardez en tête que la difficulté est au rendez vous, peut être même un peu trop élevée, et ce, même pour les initiés. Les novices dans le domaine iront facilement chercher une difficulté plus adaptée, et interchangeable à tout moment dans les options. Notez aussi que vous aurez la possibilité de régler toutes sortes de paramètres concernant la difficulté pour l'adapter au mieux à vos besoins.

 

Test Pathfinder Kingmaker 43
Test Pathfinder Kingmaker 47
Test Pathfinder Kingmaker 22

 

Les combats seront nombreux dans votre aventure. Certains plutôt doux et sans trop de saveur, d'autres en revanche vous donneront du fil à retordre. Ajoutez à ça une gestion de la fatigue pour chaque membre de votre clan, et vous comprendrez que vous monterez de nombreux feus de camps pour vous reposer et reprendre des forces. Que ce soit après une bataille ou pendant les nombreuses phases de déplacements sur une map plutôt conséquente. On appréciera également le fait d'avoir une pause automatique, et ajustable pendant les combats afin de prendre le temps de réfléchir à une bonne stratégie, afin de s'en sortir vainqueur.

 

 

Techniquement, Pathfinder: Kingmaker reste quand même perfectible. On notera ici et là quelques bugs, pas forcément méchants en soi, mais ça reste histoire de le signaler. Comme par exemple, certaines attaques et / ou magies qui ne veulent pas se lancer malgré le délais d'attente avant action épuisé. J'ai pu remarqué également, mais de manière assez irrégulière et peu fréquente, que certaines attaques ou actes de défense souffraient de quelques disparités, donnant par moment un coté un peu trop aléatoire.

Test Pathfinder Kingmaker 52

 

Heureusement, ces quelques bugs ne viendront pas gâcher le plaisir de jeu de manière générale et vous pourrez continuer votre progression comme il se doit. Progression qui d'ailleurs peut être faite de manière simplifiée ou plus complexe, en fonction de la feuille de personnage que vous aurez créé, de manière automatique ou manuelle. Oui, vos choix en tout début de partie auront donc un impact réel sur votre progression.

 

Test Pathfinder Kingmaker 70
Test Pathfinder Kingmaker 61
Test Pathfinder Kingmaker 65

 

Si on a pu voir un peu avant que certains passages seront simplement écrits, il n'en reste pas moins que beaucoup de dialogues, que ce soit pour les scènes relatant l'histoire du jeu, ou encore les interventions de tel ou tel personnage, sans oublier la voix off, seront quand même en audio. Seulement en VO, seulement notera tout de même que seuls ces dialogues nous soient mis en audio et non pas, la description des réactions des personnages. Par exemple, quand un personnage parle, la VO va uniquement retranscrire les paroles, alors que le texte en lui même va nous donner des détails, en nous annonçant par exemple qu'untel écarquille les yeux, ou qu'un autre hausse le ton.

Test Pathfinder Kingmaker 19

 

Autre point important au niveau de l'audio, les musiques. Si les bruitages se veulent assez classiques finalement, les musiques quand à elles laissent transparaître le coté épique de l'aventure. Et ce, même si elles se font relativement discrètes. On appréciera particulièrement ces passages d'aventures médiévales renforçant encore un peu plus la cohérence de l'univers.

 

Pathfinder à donc quelques défauts dont certains ont déjà été corrigés avec quelques patchs depuis sa sortie. Mais il en reste pas moins un très bon RPG dans la droite lignée des Baldur's Gate, Donjons et Dragons ou encore Pillar of Eternity. Bien qu'il ne soit pas aussi fourni que la version de base (la version papier), il offre tout de même assez de profondeur dans tout ce qui l'entoure, de la conception des personnages aux musiques, en passant par la multitude d'options ajustables, afin de garantir une expérience ou chacun trouvera chaussure à son pied. On regrettera quand même une difficulté un poil trop élevée et le trop plein d'informations à ingérer et digérer, ainsi que de nombreux temps de chargements dont certains assez longs.

 

On aime
  • L'univers respecté et maîtrisé
  • La cohérence globale
  • Les options entièrement paramétrables
  • Une forte rejouabilité
  • Un scénario bien écrit
  • Même pour les quêtes secondaires
  • Une très bonne profondeur
  • Une bande son exemplaire
On aime pas
  • Trop d'informations à ingurgiter
  • Quelques bugs ici et là
  • Une traduction pas réellement finie
  • Une technique un peu dépassée

 

 

Note finale : 17/20

 

 

Informations supplémentaires

Rédacteur

venusmemnoch

venusmemnoch

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Heure par heure

Commentaires

J'ai confiance en From Software pour qu'ils fassent un jeu avec des boss aux mécaniques unique....
On verra ça le moment venu ...
Hâte de découvrir ce jeu également, mais j'ai peur qu'il soit vite lassant quand je regarde du ga...
Probablement parce que ça ne prend pas en charge les smiley spéciaux venant des mobiles.

Tipeee

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts