Test Onimusha: Warlords PC - L'horreur au Japon féodal -

Écrit par / Tests / samedi, 26 janvier 2019 00:04

De nombreux jeux ont su marquer en son temps la jeunesse de nombreux joueurs. Capcom sortit du lot aux débuts de la PS2 avec une nouvelle licence, Onimusha : Warlords. En 2019, 17 ans après, que penser du remastered du premier opus de la saga? Nous allons le découvrir dans ce test.

 onimusha warlords review header

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Capcom
Sortie France : 15 Janvier 2019
Genre(s) : Survival horror
Mode(s) : Jouable en solo

 

Ère Sengoku, Le général Nobunaga Oda, sur le point d'écraser le clan Saito, meurt d'une flèche dans la gorge et marque la fin des conflits entre les deux familles. Un rônin correspondant avec la princesse Yuki Saito, reçoit une lettre alarmante de sa part. C'est avec l'aide de Kaede, une kunoichi accompagnant le samouraï dans tous ses voyages, qu'il partira au palais pour sauver la princesse. Sur le chemin, il interceptera les ravisseurs de cette dernière. Ceux-ci n'ont rien d'humains et résistent aux coups du guerrier.

Test Onimusha

 

 

Samanosuke perdra la vie dès le premier affrontement. C'est grâce au clan Oni qu'il se relèvera de ses blessures et se verra octroyé la puissance de combattre les démons par le biais d'un gantelet magique. Le rônin doit à présent se rendre au palais du clan Saito pour sauver la princesse Yuki et découvrir pourquoi les démons s'attaquent à la famille.

 

Test Onimusha
Test Onimusha
Test Onimusha

 

En 2001, Capcom ne renouvelle pas la formule du survival horror en terme de déplacements. La flèche du haut pour avancer et les flèches droite et gauche pour faire tourner notre tractopelle, le remastered a l'intelligence de nous proposer un déplacement libre avec le joystick. Ce qui est une excellente idée car bien que le déplacement à l'ancienne soit toujours proposé avec le pad directionnel, force est de constater que ce qui nous paraissait naturel il y a plus de 10 ans ne l'est plus forcément de nos jours. Incontestablement, on gagne en fluidité et en dynamisme. Samanosuke répond au doigt et à l’œil et les combats deviennent plus nerveux.

 

Je vais peut être chipoté sur ce point qui donne une nouvelle fraîcheur au titre. Un point positif de nos jours peut devenir un point négatif en terme de gameplay si le jeu n'était pas penser ainsi initialement. Permettre ce genre de déplacement rend le tout trop facile. On tourne autour des monstres et boss pour se retrouver trop facilement dans leur dos et les tuer sans crainte de mourir. On perd là tout l'aspect stratégique du titre qui offre une palette d'attaques mais aussi de défenses assez conséquente pour avoir des combats intéressants et parfois tendus. L'esquive, la parade ou même les contres deviennent totalement dispensable avec le déplacement libre. Après, il ne tiendra qu'à vous de choisir entre l'ancienne méthode de jeu et la nouvelle.

Outre ce changement notoire, le jeu ne changera que très peu de sa version originale. Il vous sera possible d'avoir plusieurs armes, corps à corps et distance, afin de vous adapter à la situation rapidement avec les gachettes L2 et R2. Chaque ennemi ayant ses forces et ses faiblesses face aux éléments de vos différentes épées, il vous sera nécessaire de varier votre manière de combattre. Certaines attaques se montreront dévastatrices et vous permettra, au prix de quelques points de magie, de vous débarasser d'un nombre conséquent d'adversaires. A vous de faire le bon choix au bon moment. Le système d'amélioration des armes restant restreint, il sera facile de tout monter sans spécialement privilégier une arme à une autre.

 

 

 Test Onimusha

 

Gardant les codes du survival horror, Capcom propose une aventure mêlant exploration et résolution d'énigmes à base d'objets à récoltés et de puzzles. C'est classique mais toujours efficace. Le level design vous demandera de faire beaucoup d'aller retour dans un palais plutôt petit quand on fait le tour des lieux. Beaucoup de backtracking qui ne gêne en rien le plaisir du soft car de nombreux passages secrets seront à découvrir.

 

Test Onimusha
Test Onimusha
Test Onimusha

 

Durant l'aventure, il sera même possible de prendre le contrôle de Kaede afin d'aider Samanosuke. Plus agile, les combats se montreront plus dynamique. Ces phases permettront de mettre à profit les talents de la kunoichi afin de débloquer de nouveaux chemins pour le samouraï ou le tirer de situations compliquées.

 

 

Onimusha : Warlords fait peau neuve avec ce remastered. En plus de proposer des graphismes en HD, les modèles 3D des personnages ont vu leurs textures améliorées. On ne pourra pas en dire autant pour les décors. En 2D comme pour les anciens Resident Evil, bien souvent ils n'auront subis qu'un lissage qui rend le tout flou. Les personnages ressortent alors énormément du décor, bien plus que dans la version originale et donne l'impression qu'ils progressent sur un fond vert. On aurait aimé un traitement plus adéquat des décors qui sont tout bonnement magnifique et fourmillent de détails dans sa mouture PS2.

Test Onimusha

 

Passé outre ce détail et les yeux, qui vident votre âme, de Samanosuke, le palais proposera des décors variés allant du traditionnel médiéval japonais au débordement du monde démoniaque sur le monde des humains. Le bestiaire se diversifie et vire dans l'horreur à mesure que l'on s'engouffre dans les tréfonds du domaine du clan Saito. On commencera doucement avec des samouraïs zombies pour finir avec des monstres tentaculaires qui se multiplient à l'infini quand on les tranche en deux. 

La bande son lugubre vous installera dans une atmosphère angoissante propre à ce genre de jeu. Loin d'être viscérale, elle ne dénotera pas avec l'ambiance que propose le soft, cela pousse à l'action et à l'empressement pour sauver la princesse. Les bruitages accompagnent parfaitement les combats et les râles de certains monstres, accompagnés d'une caméra fixe rappelleront les meilleurs moments qu'a pu éprouver un joueur de survival horror de l'époque 32 bits.

Test Onimusha
Test Onimusha
Test Onimusha

 

Onimusha : Warlords était et reste un excellent jeu. Ce remastered rend hommage à ce grand titre de la PS2. Hormis une faute sur la transition en haute définition des décors, Capcom a su offrir une belle mouture du jeu sur nos consoles de salon récentes. Même si le soft m'a étonné sur sa durée de vie que me semblait bien supérieur dans mes souvenirs, les quatres heures proposées sont largement suffisantes pour explorer le jeu sans lassitude et avoir une expérience courte mais intense. J'espère que ce remastered signera le renouveau de la série ou du moins la proposition de Capcom d'offrir aux joueurs une trilogie qu'il faut découvrir.

 

On aime
  • Maniabilité revue aux goûts du jour.
  • Un système de combat riche.
  • Décors et bestiaire variés.
On aime pas
  • Manque d'un vrai traitement HD.
  • Trop d'énigmes à base de taquin.

 

Note finale : 16/20

 

 

Informations supplémentaires

Rédacteur

Delorfiwiel

Delorfiwiel

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Heure par heure

Commentaires

Comme beaucoup de jeux à l'époque ...
Pareil mais qu'est ce qu'il était dur comme jeu.
J'espère qu'on aura Kid Chameleon ...
venusmemnoch posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
Merci beaucoup ...
Kawaiyou posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
exactement ce que je pense ce test ! Bravo...

Tipeee

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts