Test de Ghost Recon Breakpoint – ou perdre l'infiltration au profit de l'action

Écrit par / Tests / samedi, 05 octobre 2019 21:34

La série des Ghost Recon, c'est un peu une histoire d'amour entre Ubisoft et Tom Clancy, proposant ainsi des jeux tactics, où la technologie militaire prend le pas, afin de jouer de la furtivité à outrance. Du moins, ça, c'était avant, car dans cet épisode Breakpoint, c'est un tournant mal négocié qui s'installe. Explications.

 test ghost recon breakpoint ps4 39

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Ubisoft
Sortie France : 04 octobre 2019
Genre(s) : TPS
Mode(s) : Jouable en solo | Coop à 4 | multi à 8

 

Au niveau du scénario, on a là un titre qui se veut assez basique dans son fondement. Une île sur laquelle des ingénieurs déploient de nouvelles technologies est prise à partie par des pirates (une milice militaire privée) détournant la fonction première, pour assouvir une vengeance personnelle. Il n'en faudra pas plus pour que nos Ghost soient envoyés sur place afin de remettre de l'ordre dans tout ça. Un scénario plutôt simple et facile à cerner qui ne cassera pas trois pattes à un canard et dont la mise en scène peut parfois paraître douteuse, voir même pour un certain passage, complètement foireuse.

test ghost recon breakpoint ps4 14

 

Pourtant la durée de vie se veut plutôt conséquente, d'une part avec les missions principales, mais aussi avec les missions secondaires qui s’emboîtent plutôt bien à la progression générale. On notera d'ailleurs une petite répétition dans les objectifs secondaires, mais bon, c'est un soucis assez récurent dans les open world. Quoi qu'il en soit, Breakpoint ressemble quand même beaucoup (trop ?) à Ghost Recon Wildlands dans son fonctionnement de base, et ce, même si quelques nouveautés viennent s'ajouter. Ces dernières sont malheureusement mal exploitées et peuvent facilement passer à la trappe sans forcément changer le gameplay général.

 

test ghost recon breakpoint ps4 30
test ghost recon breakpoint ps4 31
test ghost recon breakpoint ps4 32

 

Le coté survie par exemple représente le type même de l'idée intéressante, mais très mal exploitée. Dans Ghost Recon Breakpoint vous pouvez vous arrêter dans des bivouacs situés un peu partout sur la map (de taille correcte quand même), afin de vous préparer au mieux pour vos missions. Par exemple manger un bout, afin de gagner des bonus, un peu à la manière d'un Monster Hunter, ou encore crafter des consommables, ou simplement vous reposer pour refaire le plein d'énergie. Énergie qui d'ailleurs peut avoir un impact sur le gameplay, au niveau de vos déplacement, de votre précision etc... (pour ça c'est top).

 

Mais d'un autre coté, c'est tellement peu mis en valeur qu'on se retrouve à enchaîner les missions sans y porter aucune attention, si ce n'est pas l'oublier complètement. Il en va de même pour le loot que vous ramasserez un peu partout, dans des caisses plus ou moins cachées. Sans partir complètement sur ce qui se fait dans The Division, Ghost Recon Breakpoint vous donne la possibilité de ramasser toujours un peu plus d'équipement plus puissant. Enfin, ça reste quand même relatif, puisque le principe de shooter sur une tête qui dépasse et qui n'est pas protégée jouera la carte de l'instakill, et ce, même avec l'arme de poing qu'on récupère en tout début de partie.

Alors oui, il y a quand même une menace un peu plus importante qui elle, prendra plus en compte cette histoire de puissance des armes. Les drones. Qu'ils soient volants ou roulants, ils deviendront une véritable menace, aussi bien pour votre santé que pour votre furtivité. Je parles de la furtivité parce que malheureusement, ici, un petit coup de feu peut mettre en alerte les drones, qui vous rechercheront frénétiquement, vous forçant de passer de Solid Snake à Dante de Devil May Cry. Il en résulte qu'une mission pourtant bien partie, finie un coup sur deux en une véritable boucherie. Ce qui enlève, il faut l'avouer, une partie du succès de la série.

 

 test ghost recon breakpoint ps4 37

 

Autre point noir qui enlève ce qui fait à la base le sel de la série, le manque des compagnons gérés par L'I.A. Alors certes le jeu est pensé pour être joué en coop jusqu'à 4, mais pour ceux qui souhaitent se la faire en solo, ben pour le coup, ils ne pourront pas être plus seul. Fini donc la possibilité de pouvoir placer ces compagnons de fortune à tel ou tel endroit afin de réaliser un tir synchro, de donner des ordres simple, mais qui pourtant donnez vraiment du caractère à la série. Non là, vous avez la possibilité de remplacer tout ça avec votre drone, une fois que vous aurez débloqué la compétence via un arbre assez sympathique et bien réparti. Mais l'effet n'est clairement pas le même.

 

test ghost recon breakpoint ps4 22
test ghost recon breakpoint ps4 23
test ghost recon breakpoint ps4 16

 

Donc on ne va pas se mentir, en solo, Ghost Recon Breakpoint risque de paraître ennuyant pour les fans de la série. Reste donc le mode coop, qui permet de jouer jusqu'à 4 afin de réaliser les nombreuses missions qui s'offrent à vous, ou simplement pour aller dézinguer de la sentinelle dans l'une des nombreuses bases qui jonchent la map. Il est vrai que là, c'est un véritable plaisir que de participer à un assaut, surtout quand les membres qui composent l'équipe sont complémentaires aussi bien dans leur compétences que dans leur arsenal.

 

 

Ghost Recon Breakpoint, même s'il s'éloigne de ce qui fait l'essence de la série, n'en est pas moins un très bon jeu. A commencer par les graphismes qui sont de toutes beautés, et ce, même sur une PS4 Fat. Les changements climatiques nous prennent par surprises, pouvant de ce fait, apporter une ambiance non négligeable à un level design plutôt bien pensé, voir même parfois un peu trop accidenté. Les animations sont criantes de vérité et ce détail donne des informations quand à la fatigue de votre avatar. L'île d'Aurora regorge de planques et de recoins, mais offre aussi de quoi se dépayser assez facilement, entre les pics enneigés, les marrais, ou encore une forêt luxuriante.

test ghost recon breakpoint ps4 31

 

Le jeu regorge de vie, de part l'animation des différents éléments ou encore les jeux de lumières renforcés par le cycle jour/nuit. J'ai vu ici ou là quelques petits bugs sur des textures de feu, ou encore certaines ombres portées, mais mis à part un premier chargement un peu longuet, Ghost Recon Breakpoint s'en tire plutôt bien pour un open world. On apprécie également le fait de croiser plus de soldats ennemis durant nos pérégrinations, quand ce ne sont pas des animaux inoffensifs. L'ambiance visuelle n'est pas la seule à faire honneur non plus.

 

test ghost recon breakpoint ps4 9
test ghost recon breakpoint ps4 10
test ghost recon breakpoint ps4 11

 

En effet, la bande son sonne plutôt juste dans l'ensemble. Les musiques relativement discrètes laissent surtout la place aux différents sons que l'univers propose. Quelques bruits de cochons, de chèvres, ou encore les dialogues de trois soldats en vadrouille. Les gunfights assez nerveux sont mis en valeur par des bruitages convaincants, mais on regrettera quand même un silencieux de base qui ne camoufle pas assez les tirs. On a parfois l'impression d'avoir oublié de le visser sur le canon. Les doublages sonnent justes et sont parfaitement synchronisés. Du moins en ce qui concerne la VO, car j'avoue ne pas avoir fait tourner la VF pour le coup.

 

Bien que le jeu propose de quoi s'impliquer pour de bonnes heures, on retrouve aussi le fameux mode Ghost War. Ici, il n'est plus question de jouer la campagne principale ou les raids en coop, mais bel et bien d'affronter d'autres joueurs sur des modes de jeux en JCJ. Un peu maigre tout de même, Ghost War ne vous donnera accès qu'à deux modes de jeux seulement. Du team Deathmatch et du Sabotage. Dans ce dernier deux équipes de 4 s'affrontent pour attaquer ou défendre un lieu sur lequel on doit poser ou désamorcer une bombe. Si le nombre de modes peut paraître faible, les maps mises à disposition sont également peu nombreuses. Vous pourrez en compter 6 au maximum.

Pourtant la recette fonctionne, puisque miraculeusement, on retrouve ce qui fait le sel de la série, avec des équipes bien mixées, aussi bien dans les spécialités que les équipements. On se retrouve dans une chasse à l'homme organisée, laissant en premier lieu la part belle aux snipers et reco, avant de finir sur une escarmouche frontale. Les maps sont plutôt bien fournies, avec des levels design bien pensés, et offrant une certaine verticalité appréciable. Bien sûr, la communication aidant, il sera toujours plus appréciable de jouer entre amis plutôt qu'avec des randoms.

 

Ghost Recon Breakpoint est un très bon jeu. Malheureusement, il s'éloigne des bases qui ont forgées la réputation de la série, notamment au niveau de l'infiltration. Ceci dû au manque des bots amis quand on joue en solo, une I.A toujours perfectible, et des drones ennemis qui vous foncent dessus au moindre petit bruit. Le jeu offre de beaux paysages et une bonne bande son, mais souffre d'un scénario assez plat, qui a du mal à décoller. Un grand méchant qu'on croise finalement que trop peu malgré une promo basée dessus. Pour ce qui est du multi, les bases sont là, respectent l'univers, mais ce mode manque cruellement de contenu. Et ce n'est malheureusement pas le fait de pouvoir partager la progression entre la campagne et le multi qui fera changer la donne.

 

On aime
  • L'île d'Aurora
  • Les graphismes en général
  • Les animations choyées
  • La bande son
  • Taper l'aventure en coop
On aime pas
  • Un scénario plutôt plat
  • Une mise en scène assez pauvre
  • Une perte de l'essence de la série Ghost Recon
  • Pas de bots amis en solo
  • L'I.A perfectible
  • Un méchant qui brille par son absence
  • L'infiltration pas aussi poussée qu'avant.

 

 

Note finale : 15/20

 

 

Informations supplémentaires

Rédacteur

venusmemnoch

venusmemnoch

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Heure par heure

Commentaires

Comme beaucoup de jeux à l'époque ...
Pareil mais qu'est ce qu'il était dur comme jeu.
J'espère qu'on aura Kid Chameleon ...
venusmemnoch posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
Merci beaucoup ...
Kawaiyou posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
exactement ce que je pense ce test ! Bravo...

Tipeee

Plus sur ce jeu

Sur les blogs

07 juillet 2019
Uncategorized
 Je vous propose une série d'articles qui paraîtront au fur et à mesure et qui, je l'espère vous donneront une meilleure idée du travail que représente cette activité rêvée par beaucoup de gamers. Devenir testeur de jeux vidéo. Si il existe...
06 juillet 2019
PS4
 Vous n'êtes pas sans savoir que Death Stranding sort sur PlayStation 4 le 8 novembre 2019. Et de ce fait, je voulais revenir sur ce principe de connexion dont parle souvent Hideo Kojima concernant son jeu. Avant tout, connexion obligatoir...
04 juillet 2019
Rétro gaming
Pour la première fois depuis les sorties par les constructeurs d'anciennes consoles, des passionnés se sont réunis pour créer une petite merveille contenant des milliers de jeux. Depuis quelque temps déjà les sites internet comme :...
26 juin 2019
Actualité Gaming
​Salut à toi qui lit ça, j'ai une grande nouvelle à t'annoncer !Les blogs font leur apparition sur actugame.netTu sais ce que ça veut dire ? Ça signifie que tu aura ici la possibilité de prendre complètement la parole, et de partager avec tout l...
18 juin 2019
Vidéos

Avec une magnifique mise en bouche avec un petit concert philarmonique sur les musiques d'Assassin's Creed, Ubisoft lance une conférence bourrée de nouveautés.

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts