Test de Death Stranding – un avis très personnel

Écrit par / Tests / mercredi, 13 novembre 2019 13:45

A jeu atypique, test atypique. Death Stranding est un titre vraiment à part qui, sans aucun doute, va diviser les foules. Aujourd'hui, je vais faire une exception à la règle. Si d'habitude j'essaie de me détacher au plus possible pour vous servir un test aussi objectif que faire se peut, pour ce test de Death Stranding, ce sera complètement l'inverse.

 test death stranding 34

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Sony Interactive Entertainment | Kojima Productions
Sortie France : 08 novembre 2019
Genre(s) : Aventure
Mode(s) : Jouable en solo | Multi asynchrone

 

Parce que Death Stranding, c'est quelque chose de finalement très personnel. A mi chemin entre notre ressenti intérieur et l'aventure qu'il se passe à l'écran. D'ailleurs, je ne sais pas si on peut parler de test à proprement parlé. De ce fait, je ne donnerais même pas de note à la fin, mais je vais tenter de vous donner mon ressenti complet de mon passage sur la grève.

test death stranding 1

 

Si je devais vous expliquer l'histoire de Death Stranding et sans spoiler, je vous dirais simplement qu'à une époque, une énorme explosion appelée Death Stranding a eu lieu, et que cette explosion a failli exterminer complètement toute forme de vie sur Terre. De cette explosion sont apparus les échoués. Ces êtres spectraux quasiment invisibles à l’œil nu, sauf pour quelques élus porteur du DOOMS.

 

test death stranding 2
test death stranding 3
test death stranding 4

 

Ce don de différents niveaux permet de ressentir les échoués,de les voir ou de les contrôler pour ceux qui ont un niveau de DOOMS élevé. Notre héros Sam Porter, ici incarné par Norman Reedus est justement porteur du DOOMS, mais à faible niveau. Il peut ressentir la présence des échoués, sans les voir. Physiquement, ça se traduit par l'apparition de rougeurs sur la peau et des larmes qui coulent. Bref, une sorte d’allergie.

 

Sam est un coursier, et sa grande mission sera de parcourir les étendues dévastées d'une Amérique détruite afin de livrer toutes sortes de colis. Ça peut aller d'un simple ressort géant, à un cadavre humain qu'il faudra incinérer rapidement avant qu'il ne se nécrose. Car la mort d'un être vivant dans ce jeu est aussi synonyme de de mort de milliers d'autres personnes par la suite. Un cadavre se nécrose au bout de quelques heures, puis explose, entraînant un nouveau Death Stranding (une nouvelle explosion).

Je m'arrêterais là pour ce qui est du scénario, car il serait dommage d'en dévoiler plus. Mais il est clair que Kojima San sait y faire, et qu'il tente une nouvelle fois de briser le 4ème mur. Mais cette fois ci, peut être a t-il voulu aller trop loin, nous proposant une histoire réellement brouillonne, où même les explications auront du mal à faire comprendre toute l'importance de telle ou telle chose de l'univers de Death Stranding.

 

 test death stranding 47

 

Je ne vais pas vous mentir, après plus de 30 heures de jeu, il a commencé à me fatiguer. Arrivé à la 40ème heure, je n'ai pouvais carrément plus. Parce que si le scénario est accrocheur, le gameplay quand à lui, a fini par m'user. Est ce une mauvaise chose ? Je ne sais pas, car Death Stranding est un jeu à l'issue très personnelle. Et je penses que tout le génie du jeu se trouve là. Et je vais maintenant détailler mes propos en parlant du gameplay.

 

test death stranding 42
test death stranding 49
test death stranding 50

 

Si vous vous attendez à quelque chose de la trempe d'un MGS niveau gameplay, passez votre chemin. Tout comme si vous vous attendez à quelque chose qui ressemble à un autre jeu. Ici, on a quelque chose de nouveau. Je vous l'ai dis, vous allez crapahuter dans tous les sens pour livrer des colis et... c'est tout... Certes il y a bien quelques phases plus mouvementées, et quelques affrontement de boss, mais ceci reste trop peu fréquent et réellement peu intéressant pour passer la barre de l'anecdotique.

 

 

Cette usure ressentie en vrai accompagne réellement ce qu'il se passe dans le jeu. Parce que Sam va souffrir. Non pas qu'il va être torturé, mais plutôt d'une souffrance avant tout psychologique due à son périple, en étant chargé comme un âne mort. Le pauvre se retrouve à devoir franchir des montagnes avec plus de 100 Kg sur le dos. Certes on aura droit à quelques véhicules par moment, mais les terrains escarpés n'aident pas vraiment la conduite, que ce soit en camion comme à moto. De plus, en cas de rencontre avec les échoués, vous serez obligé d'abandonner votre véhicule. Sans quoi vous vous ferez choper de suite.

test death stranding 59

 

Car face à ces spectres (surtout au début), vous devrez avancer avec la plus grande des précautions, quitte à vous bloquer la respiration afin de minimiser les bruits, pour ne pas vous faire repérer. Plus tard, vous aurez des armes pour vous aider, aussi bien face aux échoués, que face aux pillards, bien humains, qui en veulent à votre marchandise. On retrouve donc une grande partie d'infiltration dans Death Stranding, sans pour autant en être le sel du jeu. Mais ça fonctionne vraiment.

 

test death stranding 60
test death stranding 63
test death stranding 69

 

Dans la liste des dangers, on peut aisément rajouter la pluie. Cette dernière avance le temps de ce qu'elle touche, le faisant vieillir. À l'écran, ça se traduit par une herbe qui pousse et meurt en quelque secondes, ou les caisses de protection de vos marchandises qui se mettent à rouiller avant d'être détruites. Une caisse en mauvais état, c'est de la marchandise livrée en mauvais état. Il vous faudra donc passer le moins de temps possible sous la pluie. Attention à ne pas glisser trop souvent non plus, sans quoi, votre marchandise se détériorera également.

Les pertes d'équilibre devront être gérées à la manette. Une pression sur L2 pour se pencher vers la gauche, alors que R2 vous fera contrebalancer vers la droite. Les deux touches en même temps assureront une prise plus assurée, idéale pour les flancs de montagne. Et croyez bien que ces petites actions vous accompagneront tout au long de votre périple, car Sam à tendance à trébucher facilement quand même, et ce, même en étant équipé d'exosquelettes qui sont d'une grande aide.

Mais alors, avec ce gameplay, ou est ce que je veux en venir finalement ? Pourquoi je trouve que Death Stranding est un jeu très personnel ? Pour faire simple, on a un coté très rébarbatif au niveau du gameplay en lui même, mais c'est aussi ce qui rend les choses plus intéressantes. Dans le sens où justement c'est bien amené. Déjà avec son scénario qui pose de bonnes bases, impliquant ainsi le joueur dans sa croisade en recherche de vérité, mais aussi dans son dévouement pour aider les autres.

 

test death stranding 6

 

Un peu tiré par les cheveux par moment, mais voilà, les faits sont là, on se retrouve à prendre peut être un malin plaisir à voir Norman Reedus trimer, ou plutôt à trimer avec lui pour mener à bien les livraisons. Si au début de l'aventure les choses se passent facilement à cause du coté découverte, à l'usure, ce ne sera qu'une question de volonté. Non pas de volonté de Sam, mais de notre volonté propre à vouloir aller jusqu'au bout. Parce que le coté rébarbatif devient sacrément barbant, il faut se l'avouer.

 

Mais cette envie de vouloir connaître la suite, de se donner la peine d'avancer aura quelque chose chose de gratifiant. On se retrouve pris dans un univers nouveau, on se surprend à retenir notre respiration alors qu'on demande à Sam de le faire pour ne pas se faire repérer. On entretien des liens avec notre BB (pour Brise-Brouillard), alors qu'ils sont juste considérés comme des outils au départ. On ressent des moments de stress, on en a marre de cette pluie, on cherche de quoi s'abriter, on vérifie la marchandise.

test death stranding 17

 

On prend une douche non pas parce qu'il faut le faire, mais parce qu'on se dit, aller Sam, tu as bien couru, vas te détendre. Et c'est en ça je penses que Death Stranding vient à se révéler comme une véritable œuvre. Non pas parce que c'est du Kojima, ni parce qu'il à déchaîné une très grosse hype au début de son annonce, ni pour sa com à moitié pourris qui ne dévoilait absolument rien. Non. C'est parce que le jeu arrive à nous faire rentrer dedans sans même qu'on s'en aperçoive.

 

test death stranding 23
test death stranding 27
test death stranding 30

 

 

Finalement, arriver au bout de l’aventure est un challenge qui sera relevé avec brio par certains, et mis au rebut par d'autres, sous prétexte que le jeu ne propose finalement rien à par des quêtes fedex. Devoir traverser une montagne nous fait littéralement chier, alors on cherche sur la carte un itinéraire pas trop merdique, en essayant d'éviter les précipitations. On arrive à un point important, et on doit faire demis tour, avec son lot de frustration. C'est casse bonbon, mais on le fait parce qu'il le faut.

 

Death Stranding joue avec notre patience constamment, nous malmenant psychologiquement pour accompagner ce qu'éprouve notre héros physiquement. Par moment le jeu nous troll même, limite insultant quand on nous demande d'aller livrer une pizza (véridique, la quête de la pizza existe!). On râle, on en a marre de crapahuter, mais on le fait, parce qu'on est pris dans l'univers du jeu, et qu'on est important, les autres ont besoin de nous. Alors on avance. Un peu à la manière d'un Forest Gump.

Et justement les autres, parlons en. Bien sûr il y a un casting intéressant avec des acteurs ou autres artistes plus ou moins connus en ce qui concerne les personnages principaux, mais aussi d'autres PNJ qui ont chacun une histoire qu'on découvrira au fur et à mesure de nos allées et venues. Une profondeur qui s'installe avec des dialogues, des objets à découvrir, et un rapprochement à l'unissons sur lequel on travail tout au long du jeu. Mais ce n'est pas tout.

 

Le bébé de Kojima nous propose aussi un multijoueur asynchrone. Ce qui veut dire que vous ne verrez pas les autres joueurs courir dans tous les sens sur la map. Par contre vous verrez de qu'elle façon les uns et les autres interviennent sur la map pour aider tout un chacun. C'est une véritable fourmilière qui se met en branle pour reconstruire une Amérique explosée. Ici une échelle posée par un joueur pour aider à monter une falaise, là une corde laissée par un autre.

 

test death stranding 20
test death stranding 14
test death stranding 5

 

Là encore un pont qui nous évitera un grand détour, alors que pas loin se trouvera un abris anti-précipitation, pour nous mettre au sec, et pourquoi pas taper un petit somme en attendant que l'orage passe et ainsi retrouver des forces. Le plus marrant dans tout ça, c'est que le jeu propose un système de gratification moderne, inspiré des réseaux sociaux. Tout ce que vous faites, de la livraison à la construction d'une structure vous rapportera des likes. Ça sert à rien, mais ça fait plaisir.

 

Et il est quelque part gratifiant de voir que notre pont ou notre abris à servi à quelqu'un d'autre que nous même. De savoir qu'on à aidé un autre joueur en lui montrant tel ou tel passage pour ne pas être peiné dans son avancement. Alors oui, on se met aussi à donner des likes quand on croise un véhicule laissé là par un autre joueur pour qu'on puisse traverser ce désert dans le temps imparti, comme le réclament certaines missions.

test death stranding 68

 

Pour finir, Death Stranding, c'est aussi une mise en scène digne de ce nom, avec des scène cinématique du plus bel effet, tant dans le fond que sur la forme. Les graphismes sont magnifiques, détaillant des visages criants de vérité. In-game par contre, les graphismes se montrent un peu rébarbatif également, même si il y a des zones type collines, marécages, montagnes etc... Mais ça manque un peu de détail par endroit et généralement ça respire le vide. Certaines textures feraient un peu datées, mais est ce bien important ? Non en fait, on s'en fout, vraiment.

 

test death stranding 74
test death stranding 76
test death stranding 60

 

On aimera aussi la bande son utilisée. Les musiques se déclenchent ici ou là en fonction du ou des scripts (parce que le jeu est aussi très scripté il faut le dire). Mais la playlist choisie est très agréable à entendre, si bien qu'on peut se laisser aller à l'écouter depuis notre chambre privée, juste pour le plaisir. De quoi perdre encore du temps probablement, puisque le jeu est finalement aussi conçu dans cette optique. Certaines séquences nous font tourner en rond, rallongeant de manière artificielle la durée de vie.

 

Du positif et du négatif donc. Comme je vous l'ai dis, il s'agit vraiment d'un test atypique pour un jeu qui l'est tout autant. Je penses que derrière tout ça, se cache un message de la part de Kojima. Peut être une sorte d'avertissement nous disant qu'il faut se rapprocher et rester connecté les uns les autres, qu'il faut aussi prendre soin de nos enfants. Le vrai mot de la fin ? Death Stranding, je t'aime autant que je te déteste.

 

 

Informations supplémentaires

Rédacteur

venusmemnoch

venusmemnoch

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Heure par heure

Commentaires

Comme beaucoup de jeux à l'époque ...
Pareil mais qu'est ce qu'il était dur comme jeu.
J'espère qu'on aura Kid Chameleon ...
venusmemnoch posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
Merci beaucoup ...
Kawaiyou posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
exactement ce que je pense ce test ! Bravo...

Tipeee

Sur les blogs

08 novembre 2019
PS4
Actualité Gaming
Les faits se sont passés à Blagnac, en région Toulousaine. Un gamer assidu à perdu la raison en jouant au dernier bébé de Kojima San, Death Stranding. ​Sorti le vendredi 8 novembre 2019, Death Stranding fait déjà parler de lui, mais pas forcément ...
07 juillet 2019
Uncategorized
 Je vous propose une série d'articles qui paraîtront au fur et à mesure et qui, je l'espère vous donneront une meilleure idée du travail que représente cette activité rêvée par beaucoup de gamers. Devenir testeur de jeux vidéo. Si il existe...
06 juillet 2019
PS4
 Vous n'êtes pas sans savoir que Death Stranding sort sur PlayStation 4 le 8 novembre 2019. Et de ce fait, je voulais revenir sur ce principe de connexion dont parle souvent Hideo Kojima concernant son jeu. Avant tout, connexion obligatoir...
04 juillet 2019
Rétro gaming
Pour la première fois depuis les sorties par les constructeurs d'anciennes consoles, des passionnés se sont réunis pour créer une petite merveille contenant des milliers de jeux. Depuis quelque temps déjà les sites internet comme :...
26 juin 2019
Actualité Gaming
​Salut à toi qui lit ça, j'ai une grande nouvelle à t'annoncer !Les blogs font leur apparition sur actugame.netTu sais ce que ça veut dire ? Ça signifie que tu aura ici la possibilité de prendre complètement la parole, et de partager avec tout l...

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts