Test de Resident Evil 3 - Il n'y a pas que Umbrella qui fait des sacrifices

Écrit par / Tests / vendredi, 03 avril 2020 18:41

Après le remake de Resident Evil 2 qui à été largement salué par la critique, Capcom entend continuer sur sa lancée avec Resident Evil 3 Remake. Est ce que la ravissante Jill Valentine s'en sort aussi bien dans cette aventure ? Réponse dans ce test.

 test resident evil 3 3

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Capcom
Sortie France : 03 avril 2020
Genre(s) : Survival Horror
Mode(s) : Jouable en solo | Multi en ligne (pour resistance uniquement)

 

Jouer à un jeu de zombie qui sont apparus suite à la propagation d'un virus, avec les événements actuels dans le monde (covid-19) donne ce petit quelque chose que les prochaines générations ne connaîtront peut être pas. En tout cas je leur souhaite. Mais voilà, dans les fait, la société Umbrella a répandu son Virus T, et toute la ville de Raccoon est infectée. Des milliers de personnes ont mutées en zombies mangeurs de cervelle, et vous devrez aider la belle Jill Valentine à quitter cette ville maudite, en compagnie de Carlos. Une aventure qui propose quelques bons moments stressants malgré une durée de vie assez courtes.

test resident evil 3 8

 

Vous pouvez compter une moyenne de 6 à 8 heures de jeu seulement pour boucler le scénario une première fois. Cet écart s'explique par votre habitude des jeux de la série. Mais même en prenant votre temps, vous arriverez au dénouement assez vite. De plus le jeu se veut très linéaire, vous demandant de rejoindre le point B en partant du point A avec un passage obligé au point C, vous forçant donc à faire de multiples allez retours afin de récolter un maximum de munitions et autres herbes de santé ou encore des objets clés afin de progresser.

 

test resident evil 3 30
test resident evil 3 19
test resident evil 3 26

 

Une formule maintenant bien connue, mais qui fonctionne toujours, nous donnant un malin plaisir à déambuler une fois de plus dans les rues de Racoon City afin de maximiser son arsenal pour survivre aux quelques heures qui vous attendent. Et votre arsenal justement ne sera pas un luxe face aux différents monstres que vous croiserez. Bien sûr vous aurez droit aux fameux zombies ainsi que quelques chiens zombies également, mais si le bestiaire pourra se montrer assez pauvre dans l'ensemble car pas mal manquent à l'appel, et ce, même avec quelques autres monstres que vous croiserez à des moments clés de votre progression, la pression montera d'un cran face au Nemesis.

 

Devenu par le passé une figure emblématique de la série, cette grosse créature à l'allure dégueulasse n'aura de cesse de vous poursuivre à bien des reprises afin de vous faire goûter aux joies d'une mort aussi violente que non définitive. Si vous parviendrez à le ralentir avec quelques grenades, le bougre ne vous lâchera pas pour autant, vous forçant à prendre la fuite constamment afin de ne pas voir surgir un game over. Heureusement, Resident Evil 3 Remake propose de nombreuses Safe Zones, dans lesquelles vous pourrez souffler un peu, sauvegarder avec cette bonne vieille machine à écrire, mais aussi déposer ou récupérer des objets dans les coffres.

Ces coffres sont liés les uns aux autres. De ce fait, pas besoin de faire des aller retour pour récupérer un objet laissé dans le coffre de la salle A. Tous ce que vous y avez mis est récupérable dans le coffre de la salle B etc... Finalement, il en résulte un coté survie un peu plus limité, car en se débrouillant bien, on fini, même en mode normal, par avoir assez de ressource sous la main pour avancer sans trop de difficulté. Et si vraiment vous êtes dans la panade et que vous mourrez souvent, le jeu vous propose alors de passer en mode facile. De plus Jill est capable de jouer de l'esquive pour avancer sans utiliser trop de munitions et faire en sorte de les garder pour les moments les plus tendus.

 

 test resident evil 3 11

 

Comme pour l'épisode 2, Resident Evil 3 Remake propose une ré-écriture de l’œuvre originale. De ce fait, il faut garder à l'esprit que certaines choses ont beaucoup changées. Comme par exemple l'importance de certains personnages, qui à l'époque étaient relégué au second plan, alors qu'ici ils ont un véritable rôle à jouer. Mais c'est aussi la suppression de certains passages pourtant si chers au jeu de base. On pense notamment au combat contre l'hélicoptère ou encore au passage du beffroi, sans oublier le système choix, lui aussi passé aux oubliettes. Certains passages encore ont été mis là peut être dans le but de prolonger la durée de vie.

 

test resident evil 3 29
test resident evil 3 51
test resident evil 3 52

 

Le passage au commissariat par exemple qui sent le réchauffé, tout en donnant un clin d'oeil sympathique aux aventures qui attendent Claire et Léon. Mais bon, dans l'ensemble on se retrouve à déambuler vite faire dans un lieu qu'on a déjà visité dans tous les sens, et ce, avec presque la même progression que dans l'épisode 2. Toutefois, même si Resident Evil 3 Remake à quelques petits défauts, il est clair que le moteur RE Engine continue à faire son travail comme il faut.

 

 

Les rues de Racoon City et autres couloirs sont bien modélisées, jouant sur le mélange des couleurs chaudes et froides pour nous servir une apocalypse superbement retranscrite, bien que le tout soit toujours un peu trop sombre. D'autres passages comme les égouts par exemple, sont à contrario moins tape à l’œil, laissant un petit goût d'inégalité au fond de la gorge. Le tout est quand même rattrapé par quelques effets de lumière bienvenus renforçant la mise en scène des cinématiques ou encore l'intensité des combats de boss plutôt intéressants.

test resident evil 3 6

 

La bande son quand à elle est toujours aussi bonne. L'ambiance sonore devenue une référence avec Résident Evil 7 est ici tout aussi bonne. Les cris des zombies, les bruits de monstres qui rampent, ou encore le pas lourd du Nemesis, sans oublier les autres bruitages tel que les tirs, les explosions, ni même le craquement des planches en bois, tout est fait pour vous plonger dans l'ambiance. Seule ombre au tableau, les doublages FR qui, par moment, manquent de crédibilité, le tout accompagnés parfois d'un souci de synchronisation labiale durant certaines scènes cinématiques pourtant si bien réalisées.

 

test resident evil 3 20
test resident evil 3 58
test resident evil 3 60

 

Pour finir, parlons de son mode de jeu en ligne. Resident Evil Resistance. C'est un paris osé que d'adapter une licence telle que Résident Evil pour du multi joueur, et Capcom relève le défis en proposant un système asymétrique. Comprenez par là qu'à l'instar d'un Dead by Daylight, vous aurez d'un coté une équipe de 4 survivants qui doivent s'échapper d'un complexe lui même divisé en trois zones. De l'autre, vous avez le Mastermind qui doit faire en sorte que personne ne s'échappe. Un principe plutôt plaisant en général, mais qui propose un gameplay pas toujours équitable.

Chaque personnage a ses propres capacités, que ce soit les survivants comme le Mastermind. Et il faudra en faire bon usage pour remporter la partie. Mais si on devait résumer ce mode en deux mots, ce serait bordélique et inégal. Bordélique parce que le level design des différentes map n'est pas forcément le mieux adapté pour ce type de jeu. Inégal parce que, le Mastermind est quand même assez avantagé. Ce dernier contrôle tout ce qu'il se passe en passant d'une caméra à une autre, et place des pièges ou autres monstres afin d'empêcher l'évasion des autres joueurs.

 

Vous avez donc dans votre main 4 cartes qui ont chacune un coût d'utilisation. En utilisant ces cartes vous pourrez poser des pièges à mâchoire, des zombies rampants, des chiens zombies, des zombies explosifs etc etc...Mais aussi verrouiller des portes ou encore éteindre des lumières pour ralentir les survivants. De leur coté, les survivants doivent activer des mécanismes pour débloquer la sortie et passer à la zone suivante, le tout dans le temps imparti. Mais comprenez bien une chose, c'est que le temps peut être réduit pour les survivants si ils se font toucher, piéger etc...

 

test resident evil 3 66
test resident evil 3 64
test resident evil 3 63

 

Et même si ils utilisent leur capacités correctement, ces dernières souffrent d'un cooldown un peu trop important pour pouvoir rivaliser avec la capacité du Mastermind à poser ces cartes rapidement. Alors oui, si vous êtes sur vos premières parties en tant que Mastermind, vous allez galérer, et ils vont s'en sortir sans trop de difficulté. Mais il est clair qu'en jouant un peu, en comprenant les principes de base et en connaissant les maps, vous finirez par faire des ravages au sein de l'équipe adverse.

 

De plus, si poser des pièges et des monstres n'est pas suffisant, vous pouvez encore faire appel à une arme ultime issue du roster des meilleur monstres de la série et en prendre le contrôle pour aller baffer la vermine qui essaie de s'enfuir. Bref, vous l'avez compris, les pauvres n'ont finalement que peu de chance, et ce n'est pas le fait de pouvoir upgrader leurs capacités qui va réellement les aider. D'ailleurs en parlant d'upgrade, sachez que vous pourrez utiliser des RP pour acheter des coffres contenant des cosmétiques, ou des améliorations pour vos personnages.

test resident evil 3 71

 

Ces RP se gagnent de diverses manières, par exemple en terminant des matchs. Les matchs aléatoires récompensent plus de RP que d'autres types de matchs, tels que les matchs personnalisés. Il existe une option permettant d'utiliser des RP Boosters, qui peuvent accélérer le rythme auquel les RP sont gagnées pour vous et tous les autres participants au match. Si plusieurs joueurs utilisent des RP Boosters, les effets s'accumulent. Les RP Boosters peuvent être gagnés dans le jeu et peuvent être achetés avec de l'argent réel. Un système de lootbox déguisé et qui n'est pas forcément bienvenu.

 

test resident evil 3 72
test resident evil 3 73
test resident evil 3 74

 

Vous l'aurez compris, Resident Evil 3 est un bon titre qui perd quand même de l’intérêt face à son grand frère Resident Evil 2. La faute à un Monsieur X qui à rendu le deuxième opus plus oppressent que ne le fait Nemesis dans cet épisode 3. Le coté survie propre à la série est ici un peu mis de coté pour laisser place à une action plus soutenue et ce dès le départ. Le jeu offre quand même des passages bien prenants, le tout servi avec une mise en scène toujours aussi bonne et une ambiance sonore en concordance avec les graphismes. Reste à savoir ce que va donner la partie Resistance sur le long terme, mais il est clair que le coté lootbox ne joue pas en sa faveur.

 

On aime
  • Graphiquement joli
  • Bonne ambiance sonore
  • L'action soutenue dans la première moitié
  • Les clins d’œils omniprésents
  • Un endgame intéressant
On aime pas
  • Durée de vie trop courte
  • La deuxième moitié moins éclatante
  • Des changements mal venus pour les puristes
  • Un mode online peu alléchant en l'état

 

 

Note finale : 15/20

Informations supplémentaires

Rédacteur

venusmemnoch

venusmemnoch

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Commentaires

venusmemnoch posted a comment in Test du micro HyperX QuadCast
J'ai oublié de le préciser dans le test, mais le micro est compatible PC, MAC et PS4. Pas testé s...
Comme beaucoup de jeux à l'époque ...
Pareil mais qu'est ce qu'il était dur comme jeu.
J'espère qu'on aura Kid Chameleon ...
venusmemnoch posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
Merci beaucoup ...

Tipeee

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts