Test de Final Fantasy VII Remake – la perfection attendue ?

Écrit par / Tests / vendredi, 17 avril 2020 13:58

La mode est aux remakes, et si Capcom nous en a sorti de très bons avec la série Résident Evil, Square Enix entend lui aussi nous faire replonger dans l'un de ses titres mythiques, Final Fantasy VII. Mais avant d'attaquer ce test, on va mettre les choses au point, le jeu ici testé, n'est qu'une partie du jeu original. Et il faudra avant tout garder ceci à l'esprit. Place au test.

 test final fantasy VII 1 copy

Informations :  
Editeur(s) / Développeur(s) : Square Enix
Sortie France : 10 avril 2020
Genre(s) : RPG
Mode(s) : Jouable en solo

 

Bien que Final fantasy VII Remake va parler aux plus vieux d'entre nous, les plus jeunes qui ne connaissent pas la série risquent d'être un peu paumés et vont probablement se poser des questions. Questions auxquelles je ne répondrais pas dans ce test, surtout concernant un certain Séphiroth et ses apparitions aussi énigmatiques que spontanées. Pour cette raison et éviter toute forme de spoil, je préfère ne pas trop rentrer dans les détails concernant le scénario du jeu. Sachez quand même que Final Fantasy VII Remake offre une histoire bien plus profonde que le jeu original, et vous demandera 35/40 heures pour en venir à bout.

test final fantasy VII 2 copy

 

Alors oui ça peut paraître peu pour les connaisseurs, mais gardons à l'esprit qu'il s'agit là que de la première partie du jeu complet. Ce même sentiment vient nous frôler les neurones aussi concernant le gameplay du jeu. Car dans le monde des RPG, le gameplay à son importance, et c'est peut être encore plus vrai avec ce remake de FFVII. Alors parlons avant toutes autres choses de son système de combat. Car pour les anciens, le système au tour par tour devait être conservé, et je ne vous mentirais pas en vous disant que je faisais parti de ces gens là.

 

test final fantasy VII 26 copy
test final fantasy VII 27 copy
test final fantasy VII 28 copy

 

Mais force est de reconnaître qu'ici, Square Enix nous propose une formule qui fonctionne incroyablement bien. En fait on garde le même principe qu'à l'époque, c'est à dire l'utilisation des compétences en ponctionnant sur les jauge ATB. Divisée en deux parties, cette jauge permet d'utiliser des objets, des compétences propres à chaque personnages, mais aussi les fameux sorts ou invocations. Le truc, c'est que le studio à décidé de virer les temps morts en attendant que cette jauge soit remplie. Du coup, on peut switcher entre chaque personnage de notre équipe à tout moment pour leur faire faire réaliser des actions comme frapper, esquiver, se déplacer etc...

 

Réaliser ces actions permet en outre de faire grimper les jauges ATB plus vite, et ainsi de pouvoir utiliser les actions qui en ont besoin plus rapidement. Finalement on se retrouve avec un système de combat plus dynamique qu'à l'époque, mais aussi plus riche et stratégique, où l'on prend conscience des habilités des différents personnages. Là où Tifa fera des merveilles au corps à corps, Barret lui, sera plus efficace à longue distance. Il s'en suit donc une configuration logique sur les armes et matérias utilisées dans votre équipe pour y trouver une bonne synergie.

Seulement voilà, fidèle au jeu original, FFVII Remake souffre d'un manque de profondeur. C'est logique, puisque, je le rappelle, nous somme sur la première partie du jeu et non pas sur un titre complet. Donc même si c'est vers le dernier tiers que les combats commenceront à devenir bien intéressants, on ressent toujours le manque de certaines capacités ou matérias. Pour ceux qui ne connaissent pas, les matérias sont des sphères aux capacités spécifiques qui peuvent être imbriquées dans vos armes et autres équipements. Pour les équipement, on regrette que là aussi ça manque de profondeur, et on aurait aimé avoir plus de trois options de configuration possibles, avec d'autres parties à modifier.

 

 test final fantasy VII 48 copy

 

Pour les armes, le fait de les utiliser vous permettra d'apprendre de nouvelles compétences. Une fois la compétence d'une arme apprise, vous pourrez changer d'arme et continuer à utiliser la compétence associée. Dans le cas contraire, cette dernière ne sera plus disponible. De plus, chaque arme peut être évoluée grâce à un système de P.A qui se gagnent la plupart du temps à chaque montée en level d'un personnage. De quoi vous aider à booster vos PV, PM, et autres points de défense sur les feuilles de vos personnages. Feuilles qui aujourd'hui semble là aussi un peu pauvres face à ce que propose la concurrence.

 

test final fantasy VII 44 copy
test final fantasy VII 45 copy
test final fantasy VII 47 copy

 

Autre point important dans les combat, la jauge de choc des ennemis. Chaque adversaire possède une jauge de choc qui se remplie plus ou moins vite en fonction des attaque que vous lui infligez. Pour certains c'est la glace, pour d'autre le feu etc... une fois la jauge remplie, l'ennemi en question se retrouve en état de choc, ce qui le rend totalement à votre merci pour lui infliger un maximum de dégâts dans un laps de temps assez court. C'est un système qui n'est pas sans rappeler celui de Octopath Traveler avec son mécanisme de point faible.

 

 

Si les combats ont la part belle dans le gameplay, FFVII Remake vous proposera à bien des reprises des phases d'exploration afin de réaliser des quêtes secondaires, ou encore pour trouver de nouveaux accessoires ou objets en fouillant dans la multitude de coffres disséminés dans les environnements. Je parles d'exploration, mais ne vous y trompez pas, le jeu ce veut quand même très linéaire. Ce qui était déjà le cas dans le titre original en ce qui concerne cette même première partie qui ne se cantonne qu'à Midgar. Il ne s'agit pas ici d'un open world, mais bel et bien d'une succession de couloirs plus ou moins larges.

test final fantasy VII 57 copy

 

Mais soyez rassurez quand même, le level design offre assez de coins et recoins pour vous donner envie de fouiller les zones de fond en comble. On regrette quand même le fait de ne pas pouvoir partir à la chasse au farm afin d'upgrader nos personnages comme il faut, sauf à de quelques rares exemptions dans certaines zones. On regrette aussi que certaines zones ne puissent pas être revisitées passé un certain cap, alors qu'on aurait aimé y revenir en étant plus fort et justement en profiter comme il faut. On pense notamment au Colisée de Don Cornéo.

Terminons la parie gameplay en laissant quelques mots concernant les invocations. Si à l'époque invoquer Ifrit par exemple, le faisait apparaître le temps de larguer une attaque bien pétée de derrière les oreilles, ici ça se passe différemment. Votre Esper (nom donné aux invocations, Ifrit, Sheeva etc...), restera quelques temps avec vous pour combattre à vos cotés. Si ils sont autonomes pour placer quelques coups basiques, c'est via les jauge ATB de vos personnages que vous leur intimerez l'ordre de lancer des attaques plus dangereuses.

 

test final fantasy VII 62 copy
test final fantasy VII 63 copy
test final fantasy VII 64 copy

 

Certaines de ces attaques peuvent consommer jusqu'à deux barre de votre jauge ATB. A vous donc de les utiliser à bon escient avec tel ou tel personnage en fonction de vos besoins et de la situation. Mais ce n'est pas tout, car une fois sa barre de temps écoulée, votre Esper ne partira pas sans un au revoir digne de ce nom. Avant de disparaître, il fera automatiquement une dernière attaque dévastatrice pour enlever un max de PV à vos adversaires. Le tout accompagné de sa petite mise en scène qui va bien. Sachez quand même que les invocations ne peuvent pas être lancées à chaque combat, mais uniquement pour ceux qui sont jugés comme plus importants, comme les boss par exemple.

 

Si le Final fantasy VII original à marqué son époque, c'est aussi parce qu'il proposait des graphismes de toute beauté, notamment avec ces scènes cinématiques qui en mettaient plein la vue. Autant être clair, le Remake ne déroge pas à la règle et redore le blason de la série. Dès les premières minutes on se prend une claque, que ce soit pour la nostalgie, ou tout simplement parce que c'est beau, FFVII Remake met les petits plats dans les grands pour proposer aux joueurs, anciens comme nouveaux, un titre aux graphismes somptueux. Jamais la magie d'un Final Fantasy n'aura été aussi bien restituée qu'avec le travail réalisé pour ce FFVII remake.

 

Alors certes, c'est vrai, il y a ici et là quelques textures qui font pâle figure à coté d'autres, mais vraiment, à coté des graphismes des scène cinématiques, de leur mise en scène, de leur profondeur avec une animation des personnages maîtrisée, que dire ? A se demande parfois si on joue à un jeu de rôle ou si on est dans une sorte de film interactif. Rare sont les jeux où on a envie de tout montrer avec les screenshots dans un test, mais ici, il faut faire des choix, et je ne peux pas tout montrer, tant les séquences se superposent les unes aux autres , multipliant les plans et autres cadrages donnant envie de faire un screen juste pour avoir un fond d'écran qui claque.

test final fantasy VII 76 copy

 

Je terminerais en parlant de la bande son. Le jeu étant entièrement doublé en VF, il serait dommage de s'en passer, même si, c'est vrai, certains dialogues ont du mal à être aussi vrais que la mise en scène sus citée. Oui, il y a quelques couacs, mais force est de reconnaître aussi que le titre nous plonge littéralement dans son univers. Chaque dialogue des PNJ que vous croiserez sera automatiquement parlé, juste en passant à coté d'eux. Vous surprendrez des conversations parfois sérieuses et sombres, parfois rigolotes, parfois faisant preuve d'un peu de zèle quand un jeune homme propose à sa demoiselle et de façon délicate, de s'échapper dans un petit coin. Des cris de joie, de la peur, des pleurs, tout y passe, sans forcément tomber dans le mélodrame et c'est tant mieux.

 

test final fantasy VII 100 copy
test final fantasy VII 101 copy
test final fantasy VII 102 copy

 

Les musiques aussi jouissent d'un travail salutaire. On retrouve avec plaisir les musiques d'ambiance de l'époque, remis au goût du jour. Les thèmes principaux sont là, et il vous resteront en tête, et ce, même avec les nombreuses variations dont ils font preuve afin de coller parfaitement à l'action qui se passe à l'écran, en toutes circonstances. Et entre nous, avoir Barret qui de temps en temps pousse la chansonnette donne aussi son petit effet.

 

Bref, vous l'avez compris, oui Final Fantasy VII remake va avoir droit à son lot de petit hater qui vont pleurnicher sur quelques petites textures baveuses ici et là, des PNJ moins bien représentés que les personnages principaux. Mais retenons surtout que même si le titre souffre d'un manque de profondeur et qu'il est un peu court, il place de très bonnes bases de gameplay avec ses combats dynamique et stratégiques, ainsi qu'une profondeur scénaristique comme on aimerai en voir plus souvent. C'est aussi une mise en scène exemplaire et une bande son envoûtante. Dommage que le jeu prenne fin là où il commence à révéler tout son sel. Vivement la suite !

 

On aime
  • Des graphismes à couper le souffle
  • Une mise en scène impeccable
  • La bande son envoûtante
  • Le système de combat
  • Les combats de boss donnant le potentiel du jeu
  • La profondeur donnée au scénario et personnages
On aime pas
  • Un poil trop linéaire
  • Manque de liberté
  • Manque de profondeur sur les aspects RPG
  • Quelques textures ratées

 

 

Note finale : 18/20

 

 

Informations supplémentaires

Rédacteur

venusmemnoch

venusmemnoch

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location

La Redif

Commentaires

venusmemnoch posted a comment in Test du micro HyperX QuadCast
J'ai oublié de le préciser dans le test, mais le micro est compatible PC, MAC et PS4. Pas testé s...
Comme beaucoup de jeux à l'époque ...
Pareil mais qu'est ce qu'il était dur comme jeu.
J'espère qu'on aura Kid Chameleon ...
venusmemnoch posted a comment in Test de Tom Clancy's The Division 2
Merci beaucoup ...

Tipeee

Plus sur ce jeu

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies pour assurer l'authentification des internautes, mais également pour réaliser des statistiques de visites et proposer (peut être si un jour l'envie m'en prend) des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts